0
0






Un Hélicoptère à Propulsion Humaine










 

«J’ai grandi en voulant voler», explique Graham Bowen-Davies. 

 Il est debout sur une piste indoor dans le sud de Maryland, regardant un hélicoptère géant prendre son envol. Au bout de chacun des quatre bras – bras qu’il a aidé à concevoir et à construire – un rotor géant bat l’air. Dans le cockpit où se trouve le moteur de 0,7 chevaux est assis l’étudiant de troisième cycle de 70 kg nommé Kyle Gluesenkamp.

 Gluesenkamp est en train de pédaler comme un fou pour garder l’altitude.

 Bowen-Davies et des dizaines de ses camarades de l’ Université du Maryland sont en compétition pour le prix Sikorsky. La Société de l’American Helicopter (AHS) a promis 250 000 dollars à l’équipe qui parviendra à construire un hélicoptère à propulsion humaine. Tout ce qu’il a à faire est de planer pendant une minute, d’atteindre une hauteur de 3 mètres, et de rester dans une zone de 10 mètres de diamètre.

 C’est plus difficile qu’il n’y paraît. Ce prix a été réclamé sans succès pendant plus de trois décennies.

 

La tortue volante

L’université du Maryland a rejoint la course à la fin de 2008. Inderjit Chopra, directeur de Rotorcraft Centre de l’université, a recruté une poignée d’étudiants de premier cycle d’études supérieures pour relever le défi. Ils ont nommé leur hélicoptère Gamera, d’après une tortue volante d’un film de monstre japonais.

 Au printemps 2011, après deux ans de travail et 20 tentatives infructueuses, Gamera a finalement volé … pendant quatre secondes.

 «Nous sommes allés prendre un verre», se souvient-Bowen Davies.

 Depuis, environ 75 étudiants ont travaillé sur Gamera. Ils ont finalement battu leur propre record. En Juin, Gluesenkamp a volé pendant 49,9 secondes. Quatre longues années de travail, et pas beaucoup d’altitude. Cela peut devenir épuisant.

 «À un moment donné, vous ne voulez plus le faire», dit-Bowen Davies. « Vous y êtes allés toute la semaine, et vous êtes sale et crasseux et vos doigts sont coupés -. Mais vous devez faire votre part. Vous avez un engagement vis-à-vis de l’équipe. »

 

Les Challengers canadiens

 Plus de 500 km au nord, près de Tottenham, Ontario, un autre groupe de jeunes ingénieurs se lance également dans la compétition pour le prix Sikorsky. Leur hélicoptère est nommé Atlas et leur équipe est beaucoup plus petite.

 «C’est une équipe de seulement huit personnes, mais c’est l’équivalent d’une armée de cent», dit Todd Reichert, chef de l’équipe Atlas. Tout le monde, dit-il, veut «relever le défi et faire quelque chose que les autres ont dit impossible. »

 Faire l’impossible est une passion pour Reichert. En 2010, lui et son collègue Cameron Robertson ont construit et ont volé avec le premier ornithoptère à propulsion humaine dans le monde – un avion qui vole en battant les ailes.

 Maintenant Reichert et Robertson ont fait appel à des dons du public et à un parrainage d’entreprise pour financer l’équipe Atlas.

 «Honnêtement, ce que nous essayons de faire ici n’a rien d’historique », a dit Reichert à son équipe le premier jour de la construction, en mai. «Nous devons à la fois concevoir et construire beaucoup mieux que n’importe quelle équipe l’a fait avant. »

 

 

 

 


Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !


Pour sortir de la Chambre 237 laissez un commentaire :





Laisser un commentaire



« Article précédent

Une Maison de 80 Chambres dans un Arbre à 30 mètres de Haut



Article suivant »

Pas de Victimes du Naufrage du Titanic pour les Journaux du 15 avril 1912





TOP
0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Vous aimez la Chambre 237 ?
Alors dites le !!!