Le tatoueur sud-coréen Woojin Choi, ou Oozy, crée des œuvres détaillées en noir et blanc qui incorporent souvent une touche macabre. Ses tatouages ​​de lignes fines explorent des scènes qui ne sont pas aussi innocentes qu’elles le paraissent, comme une geisha qui cache partiellement son propre squelette derrière un éventail décoratif, ou une silhouette qui se retrouve dans un bol de chashu ramen.

 




Les oeuvres d’Oozy sont souvent très orientées lignes, un effet qui résonne avec l’apparence des gravures sur bois classiques. Le tatoueur associe également cette esthétique à ses expériences en animation, un sujet qu’il étudie actuellement à l’école. Vous pouvez voir le travail de l’artiste de Corée du Sud sur son compte Instagram.

Oozy

 

 

Les Tatouages partiellement macabres de Oozy (1)

 

 

Les Tatouages partiellement macabres de Oozy (2)

 

 

Les Tatouages partiellement macabres de Oozy (3)

 

 

Les Tatouages partiellement macabres de Oozy (4)

 

 

Les Tatouages partiellement macabres de Oozy (5)

 

 

Les Tatouages partiellement macabres de Oozy (6)

 

 

Les Tatouages partiellement macabres de Oozy (7)

 

 

Les Tatouages partiellement macabres de Oozy (8)

 

 

Les Tatouages partiellement macabres de OozyClick to Tweet

 



Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !

Écrire un Commentaire

11 Partages
Partagez10
Tweetez1
Enregistrer