0
0






S’embrasser sous le Gui est une Tradition en Déclin










 

S’embrasser sous le gui est une tradition qui date de l’époque victorienne en Angleterre et avant cela elle existait déjà dans d’autres pays. Lorsque le chemin de fer est arrivé au Royaume-Uni, cette habitude s’est étendue du sud de l’Angleterre vers le nord et au-delà. Cette tradition consiste à se voir offrir un baiser saisonnier par quelqu’un qui agite le gui au-dessus de votre tête. 

 

 

S'embrasser sous le Gui est une Tradition en Déclin (1)

Photography King

 

 

S'embrasser sous le Gui est une Tradition en Déclin (2)

Rhian vK

 

 

Les légendes autour du gui remontent à plus de quelques siècles – elle a toujours été associée à la fécondité et au solstice d’hiver. Le fruit blanc est censé avec un rapport positif avec la reproduction humaine – et l’un de ses hôtes favoris, le pommier, est également un arbre favori pour beaucoup de personnes.

 

 

S'embrasser sous le Gui est une Tradition en Déclin (3)

Orin Zebest

 

 

S'embrasser sous le Gui est une Tradition en Déclin (4)

dorema wm

 

 

La graine du gui arrive sur les branches de l’arbre par l’intermédiaire des excréments répandus par les oiseaux qui ont mangé le fruit. La grive draine aime le fruit tout comme la fauvette à tête noire. Le nom de « gui » serait un dérivé du mot vieux bas francique « wîhsila », une sorte de griotte qui serait devenu gwy puis guy. Le nom latin est « viscum » en référence à la viscosité du fruit.

 

 

S'embrasser sous le Gui est une Tradition en Déclin (5)

hughrocks

 

 

Le gui est un hémiparasite, c’est-à-dire qu’il se nourrit de la plante hôte et pousse à l’intérieur et à l’extérieur de ses branches. La photosynthèse, cependant, est produite par le gui lui-même, à travers ses magnifiques feuilles persistantes. Si l’ingestion des baies blanches peut causer la diarrhée et rendre malade, il est peu probable que la plante soit mortelle comme certaines légendes populaires le suggèrent. L’ancienne tradition qui consiste à s’embrasser sous le gui vient à l’origine d’une légende nordique.

 

 

S'embrasser sous le Gui est une Tradition en Déclin (6)

chidorian

 

 

Pourtant, tout n’est pas rose pour cette plante. La récolte de cette année en Europe du Nord est abondante sauf en Allemagne, mais il y a une menace qui pèse sur l’avenir de cette plante captivante et évocatrice.

 

 

S'embrasser sous le Gui est une Tradition en Déclin (7)

Snappa2006

 

 

La menace est en effet étrange : il s’agit du cidre. Jusqu’à récemment, des centaines de petits vergers au Royaume-Uni en particulier et dans le reste de l’Europe ont fourni des pommes à un certain nombre de fabricants de cidre. Pourtant, l’adoption plus récente de la production de pommes industrialisée s’écarte des méthodes traditionnelles. C’est une méthode sensiblement moins chère et les vieux vergers sont abandonnés. Le gui a souffert de cette pratique : son expansion est devenue incontrôlée.

 

 

S'embrasser sous le Gui est une Tradition en Déclin (8)

Zenera

 

 

S'embrasser sous le Gui est une Tradition en Déclin (9)

LHOON

 

 

Pour l’instant, le gui pousse en abondance et ses baies et son feuillage vert vif sont resplendissants sur les pommiers d’Angleterre et d’Europe du Nord. Mais si les vergers restent sans surveillance, le gui finira par tuer son hôte. S’il n’y a plus de pommiers, cela pourrait signifier qu’à l’avenir il n’y aura plus de gui.

 

 

S'embrasser sous le Gui est une Tradition en Déclin (10)

Maxwell Hamilton

 

 

S'embrasser sous le Gui est une Tradition en Déclin (11)

Robbo-man

 

 

Le gui apparaît dans les vergers de pommiers qui sont cultivés traditionnellement – il n’y a aucune chance que cela ne se produise pas et c’est un processus naturel inévitable. Beaucoup d’agriculteurs en font une seconde récolte en hiver. Il n’est pas nécessaire de le laisser se propager non plus – laissé à lui-même, il s’épanouit. Mais l’agriculture intensive ne tolère pas la présence d’un hémiparasite et il est systématiquement détruit.

 

 

S'embrasser sous le Gui est une Tradition en Déclin (12)

Yaisog Bonegnasher

 

 

Le gui n’est pas propre au pommier, bien sûr, mais c’est un hôte favori pour la plante. Comme de plus en plus de vergers sont abandonnés il peut y avoir un impact sévère à long terme. Il y a eu une chute massive de 60 pour cent des vergers produisant des pommes en utilisant des méthodes traditionnelles éprouvées depuis longtemps au cours des quatre dernières décennies dans toute l’Europe du Nord.

 

 

S'embrasser sous le Gui est une Tradition en Déclin (13)

joedcruyenaere

 

 

S'embrasser sous le Gui est une Tradition en Déclin (14)

Miguel Vieirer

 

 

Malgré tout, beaucoup de gens n’ont pas remarqué le déclin du gui cultivé dans les petits vergers privés. Ce n’est pas étonnant puisqu’il y a rarement une étiquette du pays d’origine sur le gui acheté dans le commerce. Actuellement, une grande partie est transportée depuis l’Europe continentale vers l’Europe du Nord, en particulier depuis la France, même si les vergers traditionnels y sont également en déclin.

 

 

S'embrasser sous le Gui est une Tradition en Déclin (15)

mueritz

 

 

En Europe du Nord, le gui pourrait ne plus être aussi abondant à l’avenir qu’il ne l’est actuellement. La popularité croissante du cidre pourrait bien mettre à mal cette tradition festive et les gens devront certainement bientôt devoir trouver autre chose pour s’embrasser.

 

 

S'embrasser sous le Gui est une Tradition en Déclin (16)

ickbod

 

 

S'embrasser sous le Gui est une Tradition en DéclinClick to Tweet

 


Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !


Pour sortir de la Chambre 237 laissez un commentaire :





Laisser un commentaire



« Article précédent

Les superbes nouvelles Interventions architecturales de Daniel Arsham



Article suivant »

Les Peintures acryliques éthérées de Duy Huynh explorent l’Acclimatation culturelle et les éléments du Folklore





TOP
19 Partages
Partagez1
Tweetez1
+1
Enregistrer17
Vous aimez la Chambre 237 ?
Alors dites le !!!