0
0






Reylia Slaby crée des Portraits conceptuels pour comprendre l’Evolution de son Identité








 

La photographie est une expression créative. Au fil du temps, vous pouvez l’utiliser comme moyen de réexaminer qui vous êtes et comment vous avez changé. La photographe Reylia Slaby considère cela comme essentiel pour comprendre sa propre identité et sa complexité.

Slaby est caucasienne mais elle est née et a grandi au Japon. Naturellement, elle considère le Japon comme son pays natal et son foyer. Son projet « Contes du Japon » l’a aidée à résoudre certaines des émotions pénibles qu’elle éprouvait, en particulier celle de sentir comme un «visiteur » dans un endroit si proche de son cœur. «Le début de ce projet était comme une bouffée d’air frais et il a commencé à ouvrir les portes dans mon esprit et mon cœur que je ne connaissais pas et qui étaient verrouillées. Cela m’a aidée à faire face à une douleur intense que j’avais toujours portée avec moi, mais je n’ai jamais compris parfaitement pourquoi. »

Slaby a depuis développé sa pensée. « J’étais seulement sur le chemin de comprendre ce que cela signifie d’avoir une identité, complètement convaincue que j’étais solidement ancrée dans mes croyances », se souvient-elle. « Bien que, bien sûr, le temps m’a prouvé qu’il y avait beaucoup de choses à apprendre. »

« Cette agitation est venue d’une série d’événements qui ont eu lieu », explique-t-elle « et ils m’ont touchée lentement mais profondément. » Le premier incident s’est produit quand elle a été confrontée dans un train avec un homme qui lui a crié dessus d’abord dans un mauvais anglais et ensuite en japonais, en raison de son apparence et du fait qu’elle n’appartenait pas au Japon. Finalement, le harcèlement verbal est devenu de plus en plus fort jusqu’au moment où il a été invité par un contrôleur à quitter le train.

« Quelque chose comme ça m’était arrivé trois fois dans ma vie », explique Slaby. « Ce qui me secoue le plus, c’est que brusquement tout le monde a remarqué que je n’étais pas Japonaise à cause de mon look. Bien sûr, c’est une forme de discrimination moins forte que ce que vivent les étrangers et ce genre de chose n’est pas caractéristique du Japon « .

Slaby a traduit ces sentiments en images. « Elles ne font pas de louanges pour ma compréhension de mon identité », explique-t-elle. « Les photographies visent à montrer qu’il existe encore des fissures. Qu’il n’y a pas qu’une seule réponse qui réparera tout. Qu’il y a plus d’une bonne réponse à une question. Que je peux vivre avec le fait qu’on ne me considérera jamais comme une Japonaise dans ma vie. Je m’efforce de me considérer non pas comme une Américaine ou une Japonaise, même pas comme un mélange. Mais en tant que personne qui a accumulé les histoires, les cultures et les pensées de tout le monde et de tout ce que je rencontre, comme nous le faisons tous. »

Reylia Slaby utilise la photographie de portrait pour explorer comment elle se comprend et comment elle se rapporte à son identité.

Reylia Slaby

 

 

Reylia Slaby crée des Portraits conceptuels pour comprendre l'Evolution de son Identité (1)

 

Reylia Slaby crée des Portraits conceptuels pour comprendre l'Evolution de son Identité (2)

 

Reylia Slaby crée des Portraits conceptuels pour comprendre l'Evolution de son Identité (3)

 

Reylia Slaby crée des Portraits conceptuels pour comprendre l'Evolution de son Identité (4)

 

Reylia Slaby crée des Portraits conceptuels pour comprendre l'Evolution de son Identité (5)

 

Reylia Slaby crée des Portraits conceptuels pour comprendre l'Evolution de son Identité (6)

 

Reylia Slaby crée des Portraits conceptuels pour comprendre l'Evolution de son Identité (7)

 

Reylia Slaby crée des Portraits conceptuels pour comprendre l'Evolution de son Identité (8)

 

 

Reylia Slaby crée des Portraits conceptuels pour comprendre l'Evolution de son IdentitéClick to Tweet

 


Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !


Pour sortir de la Chambre 237 laissez un commentaire :





Laisser un commentaire



« Article précédent

L’Application Smartify fonctionne comme Shazam pour l’Art et elle transformera vos Visites dans les Musées



Article suivant »

Les Hommes les plus forts du Monde





TOP
12 Partages
Partagez4
Tweetez
+1
Enregistrer8
Vous aimez la Chambre 237 ?
Alors dites le !!!