Tout le monde sait que la réalité est subjective. Notre perception peut changer en un instant selon la quantité d’informations que nous détenons et ce que nous savons exactement. Deux photographes danois ont exploité cette idée d’une façon originale.

 




En période de crise actuelle, il est essentiel de garder une distance de sécurité. Même si les pays commencent à assouplir les restrictions sur la quarantaine, cela ne signifie pas que c’est fini. Mais comment savons-nous, à partir des seules images, que les gens respectent bien les gestes barrières ? Il s’avère que nous ne pouvons pas le savoir vraiment.

Les photographes Ólafur Steinar Gestsson et Philip Davali ont réalisé une expérience pour l’agence photo Ritzau Scanpix. Ces artistes de Copenhague ont photographié les mêmes personnes selon deux perspectives différentes : en grand angle et avec un téléobjectif. Les images montrent une différence stupéfiante dans la distance entre ces personnes et nous font repenser les choses que nous tenons pour acquises.

Ólafur Steinar Gestsson et Philip Davali

 

 

Téléobjectif

Ólafur Steinar Gestsson et Philip Davali montrent que la Réalité photographique est subjective (1)

Image : EPA / Philip Davali / Olafur Steinar RyE

 

 

Grand angle

Ólafur Steinar Gestsson et Philip Davali montrent que la Réalité photographique est subjective (2)

Image : EPA / Philip Davali / Olafur Steinar RyE

 

 

Kristian Djurhuus, le directeur de la rédaction de Ritzau Scanpix, qui a choisi Philip Davali et Ólafur Steinar Rye Gestsson pour ce tournage, explique comment il a eu l’idée : «La proximité des gens a été largement débattue au Danemark ces dernières semaines. Les responsables politiques et les autorités danoises ont fréquemment fait référence à des images qui, selon eux, montraient des personnes qui ne suivaient pas les directives générales. »

 

 

Téléobjectif

Ólafur Steinar Gestsson et Philip Davali montrent que la Réalité photographique est subjective (3)

Image : EPA / Philip Davali / Olafur Steinar RyE

 

 

Grand angle

Ólafur Steinar Gestsson et Philip Davali montrent que la Réalité photographique est subjective (4)

Image : EPA / Philip Davali / Olafur Steinar RyE

 

 

En tant qu’agence de presse nationale qui fournit une couverture visuelle de la pandémie de coronavirus, «nous avons pris conscience que notre contribution pouvait être mal lue», a déclaré Kristian. Cette situation unique et critique a donné une nouvelle signification aux faits techniques de base comme le choix de l’angle et de la perspective. « Les choix techniques n’ont jamais été un sujet de discussion dans l’histoire de la photographie », a expliqué Kristian.

 

 

Téléobjectif

Ólafur Steinar Gestsson et Philip Davali montrent que la Réalité photographique est subjective (5)

Image : EPA / Philip Davali / Olafur Steinar RyE

 

 

Grand angle

Ólafur Steinar Gestsson et Philip Davali montrent que la Réalité photographique est subjective (6)

Image : EPA / Philip Davali / Olafur Steinar RyE

 

 

Étant donné que le problème de la mauvaise interprétation de l’image photographique est complètement nouveau, Kristian ne voit pas pourquoi elle peut être utilisée à mauvais escient. Et c’est quelque chose dont nous devons être conscients. «En tant que producteurs de photographie, nous avons la responsabilité d’attirer l’attention sur le fait que les images ne montrent pas dans certains cas la proximité d’objets comme les gens semblent le croire.» Kristian a déclaré que la bonne solution serait de clarifier les circonstances dans les légendes des images afin qu’elles ne soient pas mal lues.

 

 

Téléobjectif

Ólafur Steinar Gestsson et Philip Davali montrent que la Réalité photographique est subjective (7)

Image : EPA / Philip Davali / Olafur Steinar RyE

 

 

Grand angle

Ólafur Steinar Gestsson et Philip Davali montrent que la Réalité photographique est subjective (8)

Image : EPA / Philip Davali / Olafur Steinar RyE

 

 

Le grand angle est similaire à la façon dont nos yeux voient. Ólafur Steinar Gestsson a expliqué à un site Web danois local : « Quand vous utilisez un grand angle vous prenez prend des photos plus larges, et en tant que photographe, vous l’utilisez lorsque vous êtes proche de ce que vous photographier. » Des types de caméras similaires sont intégrés à nos iPhones.

Par contre, le téléobjectif est le long objectif utilisé pour photographier les réunions de presse, les matchs de football et toute situation où le sujet est éloigné. « Cela vous rapproche de ce que vous photographiez, et d’une certaine manière, cela rapproche le sujet », a-t-il déclaré.

 

 

Téléobjectif

Ólafur Steinar Gestsson et Philip Davali montrent que la Réalité photographique est subjective (9)

Image : EPA / Philip Davali / Olafur Steinar RyE

 

 

Grand angle

Ólafur Steinar Gestsson et Philip Davali montrent que la Réalité photographique est subjective (10)

Image : EPA / Philip Davali / Olafur Steinar RyE

 

 

Ólafur a déclaré à TV2 que les téléspectateurs devraient être conscients de l’objectif et de l’équipement photographique utilisé pour prendre une photo particulière. « S’il y avait une description dans la légende de la façon dont l’image a été prise, l’éditeur aurait la liberté de choisir. » Selon lui, les photographes « doivent toujours garder à l’esprit la façon dont nous faisons notre travail, en particulier en période de crise corona. »

 

 

Ólafur Steinar Gestsson et Philip Davali montrent que la Réalité photographique est subjectiveClick to Tweet

 

 

 

 

 

Écrire un Commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
36 Partages
Partagez25
Tweetez1
WhatsApp
Enregistrer10