Les nouvelles Sculptures de Clous de John Bisbee - Chambre237
0
0






Les nouvelles Sculptures de Clous de John Bisbee








 

John Bisbee (dont nous avions déjà parlé précédemment) a travaillé avec des clous comme moyen sculptural depuis qu’il a accidentellement renversé un seau d’entre eux il y a des années et a été étonné de voir comment ils ont fusionné en un seul objet.

Depuis il martèle des clous de taille variable dans des schémas complexes, en utilisant les plus petits clous de bois jusqu’à des pointes géants de 30 cm. Bien que les clous, grands et petits, continuent à être au centre de sa pratique artistique, ses sculptures restent diversifiées dans leur présentation et leur composition : la production d’œuvres aux motifs torsadés sauvagement chaotiques contre les murs ou des clous soigneusement rangés serpentant le long des étages de la galerie.

Bisbee a actuellement deux expositions solo à l’affiche : « Floresco » au Musée d’Art SCAD (jusqu’au 3 Janvier 2016) et «Only nails, always different » à la Galerie APC & D (jusqu’au 25 Janvier 2016). Son travail est également inclus dans la Biennale 2015 du Portland Museum of Art intitulée « You Can’t Get There From Here » jusqu’au 3 Janvier 2016.

John Bisbee

 

 

Les nouvelles Sculptures de Clous de John Bisbee (1)

 

Les nouvelles Sculptures de Clous de John Bisbee (2)

 

Les nouvelles Sculptures de Clous de John Bisbee (3)

 

Les nouvelles Sculptures de Clous de John Bisbee (4)

 

Les nouvelles Sculptures de Clous de John Bisbee (5)

 

Les nouvelles Sculptures de Clous de John Bisbee (6)

 

Les nouvelles Sculptures de Clous de John Bisbee (7)

 

Les nouvelles Sculptures de Clous de John Bisbee (8)

 

Les nouvelles Sculptures de Clous de John Bisbee (9)

 

Les nouvelles Sculptures de Clous de John Bisbee (10)

 

Les nouvelles Sculptures de Clous de John Bisbee (11)

 

Les nouvelles Sculptures de Clous de John Bisbee (12)

 

 



0
0


Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !


Pour sortir de la Chambre 237 laissez un commentaire :





One Response

  1. François Pignon était le pas « con », on le savait bien ! 😉

Laisser un commentaire



« Article précédent

Le Poulpe géant de Raymond Cicin



Article suivant »

Les Poissons rouges de Riusuke Fukahori





TOP
1 Partages
Partagez
Tweetez
+11
Enregistrer
Vous aimez la Chambre 237 ?
Alors dites le !!!