0
0






Les nouvelles Machines volantes steampunk de Daniel Agdag








 

À Melbourne Daniel Agdag (dont nous avions déjà parlé précédemment) invente des modèles fantastiques de machines comme un moyen d’explorer ses propres rêveries sur ce qui peut se cacher à l’ intérieur de nos structures les plus élémentaires, les machines cachées sous l’acier ou le béton.

Agdag veut attirer l’attention sur la complexité de la vie quotidienne, mettant en évidence les engrenages et les systèmes complexes à l’intérieur des objets qui rendent notre vie plus commode. Agdag construit ces engins imaginaires en carton plutôt qu’en métal. Il construit méticuleusement des objets qui apparaissent beaucoup plus durables que leurs matériaux réels le suggèrent.

« Esthétiquement, la force motrice derrière mes créations se produit à partir d’un besoin de voir et d’imaginer des objets, des machines et des environnements de la manière dont je voudrais les voir. Cela me permet d’imaginer leur fonctionnement et d’exposer leur fonctionnement interne, » explique Agdag. « Trop souvent, les exploits les plus étonnants du génie humain sont gardés cachés et déguisés sous des façades brillantes ou dans du béton armé. »

Les navires sont aussi inspirés par la mère d’ Agdag qui a émigré seule d’Europe en Australie. Les sculptures idéalisent le sentiment d’être seul dans le ciel. « Je pense que les dirigeables sont des véhicules qui me permettent d’être le capitaine de mon propre voyage », a déclaré Agdag.

Daniel Agdag

 

 

« The Pilot » (2015), carton et papier montés sur une base en bois avec un  dôme en verre soufflé à la main, 58,5 x 30,5 cm

Les nouvelles Machines volantes steampunk de Daniel Agdag (1)

 

Les nouvelles Machines volantes steampunk de Daniel Agdag (2)

 

Les nouvelles Machines volantes steampunk de Daniel Agdag (3)

 

 

« The Editor » (2015), carton plat, papier, montés sur une base en bois (Victorian Ash) 30 x 30 x 65 cm

Les nouvelles Machines volantes steampunk de Daniel Agdag (4)

 

Les nouvelles Machines volantes steampunk de Daniel Agdag (5)

 

 

« The Southerly » (2015), carton et papier montés sur une base en bois avec un dôme en verre soufflé à la main, 58,5 x 30,5 cm

Les nouvelles Machines volantes steampunk de Daniel Agdag (6)

 

 

« The Northerly » (2016), carton, le papier de trace, monté sur une base en bois avec dôme en verre soufflé à la main, 58,5 x 30,5 cm

Les nouvelles Machines volantes steampunk de Daniel Agdag (7)

 

Les nouvelles Machines volantes steampunk de Daniel Agdag (8)

 

 

« The Hunted » (2016), carton et papier montés sur une base en bois avec un dôme en verre soufflé à la main, 58,5 x 30,5 cm

Les nouvelles Machines volantes steampunk de Daniel Agdag (9)

 

Les nouvelles Machines volantes steampunk de Daniel Agdag (10)

 

 


Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !


Pour sortir de la Chambre 237 laissez un commentaire :





Laisser un commentaire



« Article précédent

La seule Prison pour Femmes en Israël photographiée de l’Intérieur



Article suivant »

Les magnifiques Nuits finlandaises





TOP
679 Partages
Partagez9
Tweetez
+11
Épinglez669
Vous aimez la Chambre 237 ?
Alors dites le !!!