Avant que l’utilisation du radar ne devienne effective, l’armée britannique avait mis au point un certain nombre de systèmes expérimentaux d’alerte rapide.

 




Les miroirs acoustiques construits à Denge, sur la côte sud de l’Angleterre, étaient les plus prometteurs. Rapidement remplacés par des radars, ils ont été abandonnés mais restent toujours à leur poste, léviathans en béton obsolètes sur une île au milieu d’une réserve naturelle, témoins d’une période dangereuse de l’histoire européenne.

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (1)

Get Down

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (2)

Get Down

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (3)

muuranker

 

Le miroir captait le bruit de tout aéronef approchant des côtes britanniques. S’ils n’étaient pas programmés (les vols entrant et sortant du pays étaient surveillés de près), ils pouvaient alors être considérés comme des aéronefs ennemis.

Les ondes sonores étaient capturées au centre du miroir et relayées via des microphones à un opérateur, qui pouvait alors alerter les autorités compétentes. Les miroirs pouvaient avertir un quart d’heure avant un assaut imminent contre l’Angleterre.

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (4)

A Free Hour

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (5)

Russ Garrett

 

Les miroirs acoustiques ont été développés par le Dr William Sansome Tucker, qui a construit un certain nombre d’installations le long de la côte. Les miroirs acoustiques de Denge sont de loin les mieux conservés. Au total, trois miroirs ont été construits au complexe Denge, dont le mur incurvé de 61 mètres de long qui obtenait les meilleurs résultats.

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (6)

Higott

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (7)

Montpelier

 

Ironiquement, les structures qui fascinent les visiteurs contemporains sont les miroirs circulaires, l’un de 10 mètres de diamètre et le second de 6 mètres. C’est peut-être parce que leurs formes résonnent avec notre temps et nos expériences. Cependant, bien que leur portée soit comparable, ils n’étaient pas aussi précis que le géant de 61 mètres qui les accompagne.

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (8)

muuranker

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (9)

Muuranker

 

La longueur n’a peut-être pas toujours été considérée comme importante, mais il a été calculé que, pour offrir une plus grande précision, en particulier dans le plan vertical, il aurait fallu alors augmenter la longueur des miroirs jusqu’à dix fois.

Sa taille imposante interdisait l’utilisation d’un collecteur de sons portable. Des écouteurs statiques et des microphones ont donc été utilisés.

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (10)

Russ Garrett

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (11)

S__i

 

Le long miroir fut achevé en 1930. D’une manière typiquement économe et britannique, les microphones étaient tout d’abord stockés dans un hangar, mais une chambre d’écoute de deux étages fut construite derrière le miroir.

Bien que le radar ait été inventé en 1932, les miroirs participaient à l’exercice annuel de défense aérienne de la Grande-Bretagne, en collaboration avec la Royal Air Force, jusqu’au milieu de la décennie. Le long miroir permettait, à son efficacité maximale, de détecter les aéronefs entrants dans un rayon de plus de 32 km, la plus longue distance mesurée étant de 50 kilomètres.

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (12)

Russ Garrett

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (13)

Muuranker

 

Il s’agissait en fait d’un problème. Bien qu’il s’agisse d’une avancée importante en matière de détection des aéronefs, les progrès techniques ont permis aux avions de gagner en rapidité. L’utilisation des miroirs a été mise en cause, car au moment où les avions étaient localisés et que des messages sur leur localisation étaient relayés et que des mesures étaient prises à leur encontre, ils étaient déjà en mesure d’atteindre leurs objectifs.

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (14)

Russ Garrett

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (15)

Muuranker

 

Pourtant, bien que les miroirs n’aient jamais été utilisés pendant la Seconde Guerre mondiale, leur utilisation précoce a été cruciale pour la création puis l’amélioration d’une structure centralisée de compte rendu et de commandement pour la RAF, qui a été utilisée dans la guerre à venir.

La nécessité d’une transmission automatique des résultats a également été reconnue et ce système a de nouveau été utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (16)

Peeteekayy

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (17)

Peeteekayy

 

Des plans étaient en cours pour une série de miroirs le long de la côte sud qui protégeraient préalablement l’estuaire de la Tamise, le réseau hydrographique menant à la capitale anglaise, Londres.

En 1935, le gouvernement approuva le projet et des sites furent sélectionnés. Pourtant, dans le monde entier, des recherches sur les radars étaient menées et les découvertes étaient appliquées, sauf au Royaume-Uni.

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (18)

Muuranker

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (19)

S__i

 

En février 1935, Robert Watson-Watt avait commencé ses expériences préliminaires de radar à Daventry. Le mois suivant, une station de recherche radar était opérationnelle à Orford Ness. Quatre mois plus tard, le nouvel équipement radar détectait des avions à une distance de 65 kilomètres. L’ère du miroir acoustique était terminé avant même qu’il n’ait vraiment commencé.

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (20)

s__i

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (21)

Russ Garrett

 

La guerre a éclaté en Grande-Bretagne en 1939. À cette date, la station de recherche en acoustique à Denge était fermée. Les miroirs ont ensuite été utilisés pour expérimenter l’effet des charges explosives sur leurs foyers.

Plus tard, le département de la guerre a ordonné qu’ils soient tous détruits. Heureusement, cela ne s’est pas produit – son utilisation par un occupant ennemi a été jugée comme un risque négligeable et sa destruction a donc été estimée trop coûteuse et inutile.

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (22)

s__i

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (23)

s__i

 

Les miroirs de Denge sont encore en place. La chambre d’écoute a été jugée dangereuse et démolie, mais les miroirs de 6, 9 et 61 mètres persistent.

Ils rappellent le moment où la Grande-Bretagne se préparait à une attaque imminente d’un ennemi apparemment invincible. Ils ont joué un petit rôle dans cet effort gigantesque contre une idéologie insidieuse qui, si elle réussissait, aurait changé l’Europe de manière fâcheuse pour toujours.

 

 

Les Miroirs acoustiques de Denge (24)

s__i

 

Les Miroirs acoustiques de DengeClick to Tweet

 

 

 

 

 

Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !

Écrire un Commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
43 Partages
Partagez12
Tweetez2
Enregistrer29