0
0






Les Destinations touristiques les plus dangereuses en 2017








 

Si vous prévoyez un voyage à l’étranger, vous vous rendrez service si vous passez quelques minutes à examiner cette carte de International SOS et Control Risks, qui prédit les destinations de voyage les plus dangereuses pour 2017.

Fait parallèlement à l’enquête Ipsos Mori, cette carte fournit des informations sur les expériences des voyageurs à travers le monde. Avec le virus Zika et le terrorisme, 72% des gens croient que les risques de voyager sont plus élevés en 2017 qu’en 2016. En outre, 57% s’attendent à ce que les voyages en 2018 seront encore plus dangereux. Alors que les attaques terroristes potentielles sont les principales préoccupations (51%), en réalité, le plus grand mal vient de la petite criminalité et d’une mauvaise sécurité routière.

Selon les recherches de cette année, les pays les plus dangereux sont la Syrie, l’Afghanistan, le Yémen, la Libye, le Darfour, la Somalie, le Sud Soudan, ainsi que les régions de Tombouctou et Kidal au Mali. En revanche, la Norvège, la Suède, la Finlande, l’Islande, le Danemark, la Suisse et la Slovénie sont considérés comme les plus sûrs. Les critères principaux pour évaluer le niveau de danger d’un pays étaient le contrôle exercé par son gouvernement et la menace de divers types de violence envers les voyageurs.

International SOS et Control Risk

 

Vous pouvez choisir la carte des risques médicaux, des risques liés à la sécurité du voyage ou des risques liés à la sécurité routière (en haut de la carte à droite).

 

 

Vert : risques insignifiants

Taux de criminalité et de violence très faibles. La présence de violences politiques et de troubles civils n’est pas significative. Les risques liés aux troubles sectaires, communautaires, racistes ou les risques ciblés sur les étrangers sont très faibles. Les services de sécurité et d’urgence disposent d’infrastructures nombreuses et efficaces. Les services de transport sont de qualité et ils sont sécurisés. Les interruptions de transport sont rares.

 

Jaune : risques faibles

Taux de criminalité et de violence faibles. La présence de violences politiques, de troubles civils, sectaires, communautaires, racistes ou de risques ciblés sur les étrangers sont très faibles. Si le terrorisme est une menace, les groupes n’ont que des moyens d’action très limités et les actions terroristes restent rares. Les services de sécurité et d’urgence disposent d’infrastructures nombreuses et efficaces. Les services de transport sont de qualité et ils sont sécurisés. Les interruptions de transport sont rares.

 

Orange : risques moyens

Présence possible de violences politiques, de troubles civils, de manifestations importantes, d’insurrections et d’attaques terroristes. Les voyageurs et les expatriés peuvent être confrontés à des risques sectaires, communautaires, des violences liées au racisme et à la criminalité.  Les services de transport sont de qualité et de sécurité variables. Les interruptions de transport existent.

 

Rouge : risques élevés

Les manifestations sont de nature souvent violente et peuvent cibler les étrangers et les voyageurs. Elles peuvent être liées à des problèmes gouvernementaux comme l’absence de sécurité, les lois non protectrices et la faible capacité à rétablir l’ordre. Les violences liées à la criminalité et au terrorisme ont des répercussions directes sur les étrangers, les voyageurs et les expatriés. Les risques sectaires, communautaires, des violences liées au racisme et à la criminalité sont importantes. Certaines parties du pays ne sont pas accessibles et constituent des zones de non-droit.

 

Rouge foncé : risques extrêmes

L’absence de contrôle gouvernemental sur la sécurité, la criminalité et la loi concerne de larges régions du pays. Les risques liés à des attaques terroristes et à des bandes organisés sont très sérieuses et concernent directement les voyageurs et les expatriés. Les services publics et le transport ne sont pas efficaces ou absents. De larges régions du pays ne sont pas accessibles et constituent des zones de non-droit.

 

Bon voyage…

 

 


Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !


Pour sortir de la Chambre 237 laissez un commentaire :





Laisser un commentaire



« Article précédent

Florent Porta explore l’Inattendu



Article suivant »

Christoffer Relander collectionne les Paysages en Bocaux





TOP
12 Partages
Partagez12
Tweetez
+1
Épinglez
Vous aimez la Chambre 237 ?
Alors dites le !!!