L’artiste londonien Leonardo Ulian fusionne deux éléments disparates dans ses assemblages tentaculaires : il réarrange un équipement analogique avec une gamme de pièces électroniques trouvées dans les appareils numériques.

 

Créée en quarantaine, la série d’objets artificiels d’Ulian est composée de raquettes de tennis vintage affichant des constellations complexes de pièces métalliques, de micropuces et d’autres objets trouvés qui forment un visage abstrait.

«La forme d’œuf de la « tête » de ces raquettes vintage m’a rappelé quelque chose de familier mais qui est pour le moment perdu. Le résultat est une composition qui ressemble vaguement à un visage humain fabriqué à partir d’un objet recyclé du passé, de la raquette, se heurtant au reste des éléments, aux composants électroniques et aux objets trouvés. Ensuite, une anomalie appelée «paréidolie», le mécanisme qui amène notre cerveau à ramener des choses et des objets de toutes sortes à des formes connues et sensibles, fait le reste.» 

Vous pouvez suivre Leonardo Ulian sur Instagram et sur son site.

Leonardo Ulian

 

 

Les Arrangements électroniques sur des Raquettes de Tennis vintage de Leonardo Ulian (1)

 

 

Les Arrangements électroniques sur des Raquettes de Tennis vintage de Leonardo Ulian (2)

 

 

Les Arrangements électroniques sur des Raquettes de Tennis vintage de Leonardo Ulian (3)

 

 

Les Arrangements électroniques sur des Raquettes de Tennis vintage de Leonardo Ulian (4)

 

 

Les Arrangements électroniques sur des Raquettes de Tennis vintage de Leonardo Ulian (5)

 

 

Les Arrangements électroniques sur des Raquettes de Tennis vintage de Leonardo Ulian (6)

 

 

Les Arrangements électroniques sur des Raquettes de Tennis vintage de Leonardo UlianClick to Tweet

 

 

 

 

 

Écrire un Commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
16 Partages
Partagez9
Tweetez1
Enregistrer6