0
0






Le dangereux Festival de Onbashira








 

Si chevauchant une grume géante jusqu’en bas d’une montagne escarpée est pour vous le moyen idéal de passer un après-midi sympa au printemps, le festival Onbashira est là pour vous.

Tous les 6 ans à Nagano, au Japon, ce festival consiste à déplacer d’énormes bûches sur un terrain difficile entièrement à la main avec l’aide de cordes tressées épaisses et la gravité vers le bas des collines. Le but est de renouveler symboliquement un sanctuaire à proximité où chaque grume est finalement placée pour soutenir la fondation de plusieurs bâtiments du sanctuaire. L’événement aurait eu lieu sans interruption pendant 1200 ans.

Onbashira est divisé en deux parties, Yamadashi et Satobiki, qui a lieu en avril et en mai respectivement. Yamadashi consiste en l’ abattage et le transport des grumes, dont chacune peut peser jusqu’à 10 tonnes. Les grumes sont tirées par des cordes vers le haut à la cime des montagnes par des équipes d’hommes, puis chevauchées vers le bas de l’autre côté. L’événement est extrêmement dangereux et il est comparable à la course de taureaux de Pampelune.  La deuxième partie, Satobiki, est une épreuve de force et de courage où les participants montent à nouveau au sommet des grumes et chantent tandis que chacun est hissé en l’air.

Les participants des deux événements sont souvent blessés et parfois tués, mais en dépit des risques évidents le ton de Onbashira est tout à fait festif avec des chants, de la musique et des costumes colorés.

 

Le dangereux Festival de Onbashira (1)

 

Le dangereux Festival de Onbashira (2)

 

Le dangereux Festival de Onbashira (3)

 

Le dangereux Festival de Onbashira (4)

 

Le dangereux Festival de Onbashira (5)

 

Le dangereux Festival de Onbashira (6)

 

 

 


Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !


Pour sortir de la Chambre 237 laissez un commentaire :





Laisser un commentaire



« Article précédent

Les Animations Surréalistes de Bill Domonkos



Article suivant »

Nouveau Futur dystopique de Simon Stålenhag





TOP
6 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Épinglez6
Vous aimez la Chambre 237 ?
Alors dites le !!!