1
1






L’Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski










 

L’art apocalyptique et dystopique est populaire depuis les années 90. Peu d’oeuvres sont plus sombres que celles du peintre polonais Zdzisław Beksinski.

 

Ses créatures difformes sont des êtres qui auraient pu être humains autrefois et ses paysages orange et rouges proviennent de quelques feux invisibles. Beksinski n’a jamais donné la moindre signification derrière ses œuvres et s’est opposé catégoriquement contre toute sorte d’interprétation.

Malgré ce que son travail suggère, Zdzisław Beksinski a été considéré comme un homme qui possédait un sens de l’humour aigu. Il n’aimait pas peindre en silence et il était toujours entouré par la musique classique. Beksinski a crédité la musique comme sa source d’inspiration.

Sa vie se termina tragiquement : son fils s’est tué un an après la mort de sa femme, et il a finalement été poignardé à mort en février 2005 pour environ 100 $.

Vous pouvez retrouver le livre « Beksinski. Peintures et dessins 1987 – 1991 » ici.

 

 

Zdzisław Beksinski est né à Sanok, dans le sud de la Pologne.

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (1)

 

 

Zdzisław a débuté dans la construction et l’architecture, mais il est devenu célèbre en tant que peintre.

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (2)

 

 

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (3)

 

 

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (4)

 

 

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (5)

 

 

Malgré sa renommée en tant que peintre, ainsi que des œuvres en tant que photographe, illustrateur, sculpteur et graphiste, Zdzisław Beksinski n’a jamais eu de formation artistique.

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (6)

 

 

En 50 ans, il a passé quelques années à travailler en tant que superviseur sur les sites de construction à Cracovie et Rzeszow pour l’usine de bus Autosan, réalisant la conception des autobus et des minibus.

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (7)

 

 

Il peint sur des panneaux de bois et il a surtout utilisé des huiles, parfois de l’acrylique.

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (8)

 

 

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (9)

 

 

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (10)

 

 

Beksinski n’a jamais fourni de titre ou d’explications pour aucun de ses tableaux.

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (11)

 

 

Bien que son art était sombre, Beksinski était un homme avec un sens de l’humour aigu 

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (12)

 

 

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (13)

 

 

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (14)

 

 

En 1984, il a établi un contrat avec Piotr Dmochowski, qui a répandu sa popularité dans l’ouest.

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (15)

 

 

La plupart de ses œuvres inquiétantes et apocalyptiques ont été réalisées pendant sa période fantastique qui a duré jusqu’au milieu des années 80.

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (16)

 

 

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (17)

 

 

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (18)

 

 

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (19)

 

 

«Je tiens à peindre comme si je photographiais mes rêves. »

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (20)

 

 

Sa femme est morte en 1998. Un an plus tard, son fils, animateur de radio, s’est suicidé.

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (21)

 

 

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (22)

 

 

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (23)

 

 

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (24)

 

 

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (25)

 

 

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (26)

 

 

Beksinski a été poignardé à mort à Varsovie en 2005. Le tueur était le fils de son factotum qui l’a assassiné de 17 coups de couteau pour environ 100 $.

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (27)

 

 

Voici son dernier tableau (98 x 98 cm) achevé le jour de sa mort.

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław Beksinski (28)

 

 

L'Art apocalyptique et dystopique de Zdzisław BeksinskiClick to Tweet

 


Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !


Pour sortir de la Chambre 237 laissez un commentaire :





Une Réponse

  1. […] de la dystopie. Une présentation de ses oeuvres dystopiques et apocalyptiques réalisée par la chambre 237 vous permettra de découvrir rapidement cet […]

Laisser un commentaire



« Article précédent

Des Routes en Plastique à partir des Déchets recyclés de l’Océan



Article suivant »

L’Architecture féerique de Norvège





TOP
411 Partages
Partagez26
Tweetez2
+11
Enregistrer382
Vous aimez la Chambre 237 ?
Alors dites le !!!