L’œuvre photographique consacrée à la vie quotidienne à Amsterdam entre 1890 et 1910 présentée ici est celle de l’artiste et photographe néerlandais George Hendrik Breitner. Né en 1857, il est d’abord devenu peintre et a été l’un des moteurs du mouvement impressionniste aux Pays-Bas. Il a travaillé étroitement avec Van Gogh.

 

À l’âge de 40 ans, Breitner s’est tourné davantage vers la photographie, d’abord pour enregistrer des scènes et en particulier les conditions météorologiques de ses peintures. Breitner est décédé en 1923, à l’âge de 66 ans.




La photographie de rue pourrait bien être la forme de photographie la plus ancienne, car le médium a été initialement inventé pour capturer et étudier la vie dans sa forme la plus pure. Les premières images fixes et animées visaient principalement des réalisations illustratives, telles que le travail des frères Lumière (qui capturaient des scènes de rue courantes, par exemple leurs employés quittant leur usine), Eugène Atget (qui a documenté Paris à l’époque pré-haussmannienne) ou Eadweard Muybridge (qui a développé des techniques photographiques pour étudier le mouvement).

Saisir les caractéristiques intangibles et insaisissables de la vie a toujours été quelque peu difficile à cristalliser en théories et définitions absolues. Par conséquent, la capacité d’un artiste à aller au-delà de l’esthétique établie pour simplement montrer, de manière nouvelle et fraîche, à quoi ressemble réellement la vie, a été continuellement louée.

George Hendrik Breitner, peintre et photographe impressionniste , est à l’origine de nombreuses images de la vie aux Pays-Bas à la fin du XIXe siècle. Il s’est concentré sur des scènes de rue, des portraits et des plans intimes, souvent utilisés comme référence pour ses peintures, ce qui lui a valu un grand succès. Mais son œuvre photographique, au-delà de son processus de peinture, a également jeté les bases de la photographie documentaire future. Au-delà de sa valeur artistique, cette œuvre témoigne très tôt des codes de la photographie de rue et offre une vision convaincante de la vie laborieuse des Néerlandais (anonymes) au début de l’ère industrielle.

Vous pouvez retrouver les livres consacrés à George Hendrik Breitner et des tirages et impressions de ses œuvres.

George Hendrik Breitner

 

 

La Vie quotidienne à Amsterdam de 1890 à 1910 capturée par George Henrik Breitner (1)

Vue de la rue au croisement Lindengracht Lijnbaansgracht à Amsterdam, George Hendrik Breitner, vers 1890 – vers 1910. Rijksmuseum, domaine public

Le Straatgezicht op de kruising Lindengracht Lijnbaansgracht à Amsterdam (vue sur l’intersection du Lindengracht Lijnbaansgracht à Amsterdam) représente toutes ces caractéristiques. Premièrement, la simplicité du cadre entraîne le spectateur, du fait que deux diagonales fortes se croisent au centre de la scène : une dame, probablement en route pour une autre tâche à effectuer au cours de sa journée de travail. Malgré le fait que la photo représente d’autres éléments en mouvement comme la voiture à l’arrière-plan et le garçon à droite, l’intensité de cette femme de tête est frappante.

Sa démarche déterminée et son regard méprisant – reconnaissant à peine la présence de la caméra (à un moment où un tel appareil était assez visible et encore très rare) suffisent à faire de cette photo une vitrine fascinante de la vie : calme dans son quotidien, enveloppée comme une déesse grecque avec son tablier flottant, cette femme est appelée par un devoir et un but que nous ne connaîtrons jamais. Il est facile de regarder cette image et de se rappeler notre quotidien trépidant. Ou pour nous amener à réfléchir sur les inégalités sociales. Tout cela dans une image d’un coin de rue.

 

 

La Vie quotidienne à Amsterdam de 1890 à 1910 capturée par George Henrik Breitner (2)

Ouvriers sur la Van Diemenstraat

 

 

La Vie quotidienne à Amsterdam de 1890 à 1910 capturée par George Henrik Breitner (3)

Reflet des maisons au bord du canal dans l’eau sur Singel 377 à 385

 

 

La Vie quotidienne à Amsterdam de 1890 à 1910 capturée par George Henrik Breitner (4)

Un cycliste sur Prinsengracht

 

 

La Vie quotidienne à Amsterdam de 1890 à 1910 capturée par George Henrik Breitner (5)

Geldersekade et Geldersche

 

 

La Vie quotidienne à Amsterdam de 1890 à 1910 capturée par George Henrik Breitner (6)

Vue de Gasthuismolensteeg sur le coin de la Herengracht

 

 

La Vie quotidienne à Amsterdam de 1890 à 1910 capturée par George Henrik Breitner (7)

Une vue du Rokin

 

 

La Vie quotidienne à Amsterdam de 1890 à 1910 capturée par George Henrik Breitner (8)

Des enfants jouent dans une décharge de sable près de Prinsengracht

 

 

La Vie quotidienne à Amsterdam de 1890 à 1910 capturée par George Henrik Breitner (9)

Une vue enneigée du Damrak

 

 

La Vie quotidienne à Amsterdam de 1890 à 1910 capturée par George Henrik Breitner (10)

Ouvriers sur le chantier de construction du bain municipal et de la piscine du Heiligeweg

 

 

La Vie quotidienne à Amsterdam de 1890 à 1910 capturée par George Henrik Breitner (11)

Cavalerie au repos dans un champ

 

 

La Vie quotidienne à Amsterdam de 1890 à 1910 capturée par George Henrik Breitner (12)

Portrait d’un soldat avec deux chevaux

 

 

La Vie quotidienne à Amsterdam de 1890 à 1910 capturée par George Henrik Breitner (13)

Cavaliers d’artillerie

 

 

La Vie quotidienne à Amsterdam de 1890 à 1910 capturée par George Henrik Breitner (14)

Cavaliers près d’Arnhem

 

 

La Vie quotidienne à Amsterdam de 1890 à 1910 capturée par George Henrik Breitner (15)

Beurspleintje

 

 

La Vie quotidienne à Amsterdam de 1890 à 1910 capturée par George Henrik Breitner (16)

Handboogstraat

 

 

La Vie quotidienne à Amsterdam de 1890 à 1910 capturée par George Henrik Breitner (17)

Vue de Looiersgracht à Amsterdam

 

 

La Vie quotidienne à Amsterdam de 1890 à 1910 capturée par George Henrik BreitnerClick to Tweet


Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !

Écrire un Commentaire

112 Partages
Partagez7
Tweetez1
Enregistrer104