0
0






La Vie dans un Bordel au Bangladesh par Sandra Hoyn










 

Même si la prostitution est légale au Bangladesh, cela ne signifie pas que les travailleurs du sexe ont de meilleures ou même de bonnes conditions de vies dans ce pays. Le bordel de Kandapara bordel (le plus ancien dans le pays) est séparé du monde extérieur par un grand mur d’enceinte.

La photojournaliste allemande Sandra Hoyn a visité Kandapara et documenté la vie à l’intérieur de la maison close avec une série d’images puissantes. Elles racontent les histoires de prostituées qui viennent de familles pauvres (souvent nés elles-mêmes dans le bordel) et qui n’ont pas de liberté ou de droits. Ces femmes sont obligées de travailler jusqu’à ce qu’elles paient toutes leurs dettes. Elles sont alors autorisées à quitter le bordel. Cependant, la société dominante les condamne généralement pour leur passé, de sorte que beaucoup de ces femmes choisissent de rester dans le bordel et continuent à subvenir aux besoins leurs familles en vendant leur corps.

Sandra Hoyn

 

Kajol pense qu’elle a 17 ans mais n’est pas sûre. Elle est mariée depuis 9 ans et a un fils de 6 mois.

La Vie dans un Bordel au Bangladesh par Sandra Hoyn (1)

 

 

 

Papia avec 2 clients. Ses parents sont morts quand elle était enfant, et elle a été mariée jeune. Papia a été en prison pour consommation d’héroïne.

La Vie dans un Bordel au Bangladesh par Sandra Hoyn (2)

 

 

 

Dipa, 26 ans, en train de pleurer. Elle est enceinte depuis deux mois par un client du bordel de Kandapara.

La Vie dans un Bordel au Bangladesh par Sandra Hoyn (3)

 

 

 

Des femmes attendent les clients.

La Vie dans un Bordel au Bangladesh par Sandra Hoyn (4)

 

 

 

Mim, 19 ans, prend une douche.

La Vie dans un Bordel au Bangladesh par Sandra Hoyn (5)

 

 

 

Le bordel de Kandapara dans le district de Tangail est le plus ancien et le deuxième plus grand au Bangladesh. Plus de 700 travailleurs du sexe vivent ici avec leurs enfants.

La Vie dans un Bordel au Bangladesh par Sandra Hoyn (6)

 

 

 

Des jumeaux de 5 jours dans leur lit. Leur mère Jhinik, 20 ans, ne leur a pas encore donner de nom.

La Vie dans un Bordel au Bangladesh par Sandra Hoyn (7)

 

 

 

Préservatifs usagés dans les rues de Kandapara.

La Vie dans un Bordel au Bangladesh par Sandra Hoyn (8)

 

 

 

Pakhi, 15 ans et Mim, 19 ans, profitant d’un moment libre pendant leur travail.

La Vie dans un Bordel au Bangladesh par Sandra Hoyn (9)

 

 

Un client se penche pour embrasser Priya, 19 ans.

La Vie dans un Bordel au Bangladesh par Sandra Hoyn (10)

 

 

 

Priya taquine un ami et fait semblant de le battre. Elle est travailleuse du sexe depuis l’âge de 17 ans.

La Vie dans un Bordel au Bangladesh par Sandra Hoyn (11)

 

 


Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !


Pour sortir de la Chambre 237 laissez un commentaire :





Laisser un commentaire



« Article précédent

Les minuscules Animaux crochetés de Mohustore



Article suivant »

Lettres découpées à la Main dans du Papier par Annie Vought





TOP
29 Partages
Partagez12
Tweetez
+1
Enregistrer17
Vous aimez la Chambre 237 ?
Alors dites le !!!