0
0






La Question du Genre selon Bettina Rheims








 

La série photo de Bettina Rheims intitulée « Gender Studies » représente des hommes ayant choisi de devenir femme et des femmes ayant choisi de devenir homme. Les portraits des sujets transgenres de Bettina sont des exemples superbes qui remettent en cause le clivage binaire du genre.

La série revisite l’un des anciens projets de Rheims, « Modern Lovers« , qui examinait déjà la question de l’androgynie et du transgenre, un scandale artistique de la fin des années 1980. Depuis lors, les mouvements transgenres ont gagné en ampleur et en visibilité.

Rheims voulait explorer les différences et les mentalités dans le monde du genre aujourd’hui en comparaison avec les années 1980. Elle a lancé un profil Facebook avec certaines de ses photos des années 1980 et a encouragé ceux qui « était différent » d’entrer en contact avec son studio. Elle explique que les gens ont partagé les plus belles histoires sur leur vie. « Beaucoup d’entre eux se connaissait depuis l’enfance, sentant qu’ils étaient nés dans un mauvais corps et avaient décidé, beaucoup avec l’aide de leurs parents, de corriger l’erreur d’origine. Mais ce qui m’a frappé et ce qui était complètement nouveau c’étaient les gens qui ont refusé de choisir entre les deux options, et avait décidé de vivre en utilisant les deux identités « .

Bettina Rheims

 

La Question du Genre selon Bettina Rheims (1)

 

La Question du Genre selon Bettina Rheims (2)

 

La Question du Genre selon Bettina Rheims (3)

 

La Question du Genre selon Bettina Rheims (4)

 

La Question du Genre selon Bettina Rheims (5)

 

La Question du Genre selon Bettina Rheims (6)

 

La Question du Genre selon Bettina Rheims (7)

 

La Question du Genre selon Bettina Rheims (8)

 

La Question du Genre selon Bettina Rheims (9)

 

 


Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !


Pour sortir de la Chambre 237 laissez un commentaire :





One Response

  1. Leneveu : Répondre

    Superbes ces garçons ! Ou plutôt ces filles.

Laisser un commentaire



« Article précédent

Le Réalisme magique et absurde de Karmen Ayvazyan



Article suivant »

Hong Kong vu du Sol par Andy Yeung





TOP
620 Partages
Partagez1
Tweetez1
+11
Épinglez617
Vous aimez la Chambre 237 ?
Alors dites le !!!