Un peu plus de deux ans et demi après sa disparition, le maître photographe Fan Ho (dont nous avons déjà parlé auparavant) est célébré avec une nouvelle exposition. En tant que photographe, acteur et réalisateur, Ho a accumulé un énorme succès au cours de sa carrière qui a commencé lorsqu’il était adolescent. À l’époque, dans les années 1950 et 1960, Ho utilisait le Kodak Brownie de son père pour capturer le monde qui l’entourait, alors qu’il arpentait les rues de Hong Kong.

 




Grâce aux photographies de Fan Ho représentant des vendeurs de rue, des ruelles, des marchés et des enfants pas beaucoup plus jeunes que lui, nous pouvons voir un Hong Kong perdu depuis longtemps. Sa documentation incroyable sur Hong Kong dans les années 1950 et 1960 l’a amené à être surnommé «le Cartier-Bresson de l’Est».

Bien que le photographe soit mieux connu pour ses images stylisées, la nouvelle exposition «Fan Ho, Portrait of Hong Kong» met l’accent sur des images spontanées plus proches de la photographie de rue contemporaine. Inaugurée le 22 mars 2019 à la Blue Lotus Gallery de Hong Kong, l’exposition présente des images du dernier corpus sélectionné par Ho lui-même.

En 2015, Ho s’est lancé dans un projet visant à examiner ses vastes archives et à rechercher des travaux inédits. Ce projet s’inscrivait dans le prolongement de sa philosophie de la photographie, telle qu’énoncée dans son livre de 1959, «Thoughts on Street Photography». Bien que Ho l’ait écrit alors qu’il n’avait que 28 ans, il était déjà bien conscient du fait que certaines de ses photographies préférées n’avaient pas encore eu le temps d’attirer l’attention.

«Mes photographies à forte esthétique picturale sont toujours très appréciées des salons», a-t-il écrit dans le dernier chapitre du livre. «Les photographies de rue ou les portraits de style documentaire sont rarement choisis bien qu’ils fassent partie de mes favoris. Peut-être qu’un jour l’occasion se présentera pour moi de montrer ce corpus d’œuvres. En attendant, je vais continuer d’essayer.»

Avant son décès en juin 2016, Ho avait sélectionné 500 négatifs qu’il jugeait dignes d’être publiés. Peu de temps après, lorsqu’il est tombé malade, sa principale préoccupation était que le projet soit mené à bien. Grâce à l’aide de Sarah Greene (directrice de Blue Lotus Gallery) et de la famille de Ho, son souhait s’est réalisé. Même si cela a pris d’innombrables nuits pour extraire tous les négatifs et s’assurer qu’ils étaient correctement numérisés, un an plus tard, son souhait est devenu réalité. Travailler si étroitement avec les archives de la fille de Ho, Claudia, ne faisait qu’enrichir sa compréhension de son père.

«Je connaissais et aimais Fan Ho en tant que père. Je n’ai jamais été aussi impliqué dans sa carrière artistique, mais cette opportunité m’a permis de le connaître en tant qu ‘« artiste »», explique-t-elle. «Tout le processus a été très apaisant et nous a permis d’être proches de lui et de l’honorer en réalisant son dernier souhait.»

Grâce à la publication du livre «Portrait of Hong Kong», le monde entier peut apprécier le Fan Ho de Hong Kong expérimenté dans la vingtaine. Son incroyable documentation montre une ville en mutation, sans aucune trace des gratte-ciel qui vont bientôt dépasser l’horizon urbain. Nous voyons également des images de couleurs surprenantes, alors que Ho expérimentait toutes les technologies disponibles à l’époque.

L’exposition présente une quarantaine de ses photographies d’époque, offrant au public une nouvelle occasion de découvrir un aspect du photographe renommé qui a rarement été vu. Fan Ho, Portrait de Hong Kong, aura lieu du 22 mars 2019 au 28 avril 2019 à la galerie Blue Lotus de Hong Kong. Le livre du même titre sera également disponible à la vente tout au long du spectacle.

Vous pouvez également vous procurer les livres consacrés à l’oeuvre de Fan Ho.

Fan Ho

 

 

La Photographie de Rue de Fan Ho à Hong Kong dans les Années 1950 et 1960 (1)

 

 

La Photographie de Rue de Fan Ho à Hong Kong dans les Années 1950 et 1960 (2)

 

 

La Photographie de Rue de Fan Ho à Hong Kong dans les Années 1950 et 1960 (3)

 

 

La Photographie de Rue de Fan Ho à Hong Kong dans les Années 1950 et 1960 (4)

 

 

La Photographie de Rue de Fan Ho à Hong Kong dans les Années 1950 et 1960 (5)

 

 

La Photographie de Rue de Fan Ho à Hong Kong dans les Années 1950 et 1960 (6)

 

 

La Photographie de Rue de Fan Ho à Hong Kong dans les Années 1950 et 1960 (7)

 

 

La Photographie de Rue de Fan Ho à Hong Kong dans les Années 1950 et 1960 (8)

 

 

La Photographie de Rue de Fan Ho à Hong Kong dans les Années 1950 et 1960 (9)

 

 

La Photographie de Rue de Fan Ho à Hong Kong dans les Années 1950 et 1960 (10)

 

 

La Photographie de Rue de Fan Ho à Hong Kong dans les Années 1950 et 1960 (11)

 

 

La Photographie de Rue de Fan Ho à Hong Kong dans les Années 1950 et 1960 (12)

 

 

La Photographie de Rue de Fan Ho à Hong Kong dans les Années 1950 et 1960 (13)

 

 

La Photographie de Rue de Fan Ho à Hong Kong dans les Années 1950 et 1960 (14)

 

 

La Photographie de Rue de Fan Ho à Hong Kong dans les Années 1950 et 1960Click to Tweet

 



Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !

Écrire un Commentaire

245 Partages
Partagez12
Tweetez3
Enregistrer230