La Perception de Mehdi Ghadyanloo - Chambre237
0
0






La Perception de Mehdi Ghadyanloo








 

Actuellement à l’affiche à la Gallerie Howard Griffin à Londres, une exposition de l’artiste iranien Mehdi Ghadyanloo. Intitulée « Perception » l’exposition explore ce concept sur ​​plusieurs niveaux pour comprendre le travail de Ghadyanloo ainsi que le contexte sociopolitique de sa pratique.

Mehdi Ghadyanloo est un artiste visuel de Téhéran en Iran. Depuis les huit dernières années, Ghadyanloo a été impliqué dans le Bureau d’embellissement de la municipalité de Téhéran qui se consacre à la promotion des arts murals dans la ville. Une ville qui a été politiquement et économiquement isolée par les puissances occidentales depuis des décennies, Téhéran est largement fermée aux visiteurs internationaux. Connu principalement à travers le prisme de la guerre, des sanctions et des embargos, la plupart des Occidentaux pourrait supposer que l’art mural dans la capitale de l’Iran est très limité dans son champ d’application. Or, depuis 2004 le Bureau d’embellissement de Téhéran a soutenu la réalisation de 800 peintures murales, dont plus de 100 ont été peintes par Ghadyanloo.

Les peintures murales de Ghadyanloo font partie du tissu de la ville. Leur échelle expansive et son emplacement central dominent le paysage visuel de Téhéran, une métropole qui est classée parmi les 82 villes les plus polluées dans le monde, selon le dernier recensement de l’Organisation Mondiale de la Santé. Pour Ghadyanloo, le but de l’art de rue est d’ «embellir» cette ville grise et polluée. Grâce à l’utilisation d’illusion d’optique, il dépeint des scènes impossibles défiant la gravité. Son imagerie surréaliste vise à projeter une image d’une utopie sur les murs de la ville, et fournir un espace public partagé pour rêver. Le travail de Ghadyanloo offre un aperçu du quotidien vécu par les Iraniens. Ghadyanloo encapsule un sentiment de suspension dans l’expérience de vie de la plupart des Iraniens dont les vies sont dictées par des forces extérieures et par leur avenir toujours incertain.

Perception mettra en vedette des œuvres originales et une installation sculpturale qui explorent la notion de temps et de l’espace à travers l’illusion de la perspective. Howard Griffin Gallery a invité Ghadyanloo à peindre dans les rues du centre de Londres, en plus d’exposer à l’intérieur de la galerie. Ce sera la première fois que l’artiste peint des peintures murales à l’extérieur de Téhéran. La pratique de Ghadyanloo sera analysée à travers une publication qui comprendra des essais et des interviews par le conservateur et d’éminents universitaires sur l’art iranien.

Perception est à l’affiche jusqu’au 23 Avril 2015.

Mehdi Ghadyanloo

 

 

La Perception de Mehdi Ghadyanloo (1)

 

La Perception de Mehdi Ghadyanloo (2)

 

La Perception de Mehdi Ghadyanloo (3)

 

La Perception de Mehdi Ghadyanloo (4)

 

La Perception de Mehdi Ghadyanloo (5)

 

La Perception de Mehdi Ghadyanloo (6)

 

La Perception de Mehdi Ghadyanloo (7)

 

La Perception de Mehdi Ghadyanloo (8)

 

La Perception de Mehdi Ghadyanloo (9)

 

La Perception de Mehdi Ghadyanloo (10)

 

La Perception de Mehdi Ghadyanloo (11)

 

La Perception de Mehdi Ghadyanloo (12)

 

La Perception de Mehdi Ghadyanloo (13)

 

La Perception de Mehdi Ghadyanloo (14)

 

La Perception de Mehdi Ghadyanloo (15)

 

La Perception de Mehdi Ghadyanloo (16)

 

La Perception de Mehdi Ghadyanloo (17)

 

 

 

 


Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !


Pour sortir de la Chambre 237 laissez un commentaire :





Laisser un commentaire



« Article précédent

Une Balade dans la Canopée au Cap



Article suivant »

Les Illusions à Lisbonne de Diogo Machado





TOP
2 Partages
Partagez1
Tweetez
+1
Épinglez1
Vous aimez la Chambre 237 ?
Alors dites le !!!