0
0






La Musique osseuse en Union soviétique








 

Dans les années 1950 en Union soviétique, les amateurs de musique étaient désespérés en raison de l’interdiction de la musique occidentale. Ils ont mis au point une façon ingénieuse d’imprimer leurs propres enregistrements. Le seul problème était la pénurie de vinyle.

Des temps désespérés appellent des mesures désespérées. Avec l’aide d’un dispositif spécial, les gens ont commencé à enregistrer de la musique interdite comme le jazz et le rock n ‘roll sur des radiographies récupérées dans les poubelles des hôpitaux. Les rayons X étaient courants et tandis que les enregistrement ne pouvaient être imprimés que sur un seul côté, la musique qu’ils ont produits en utilisant une plaque tournante était passable. Les enregistrements avaient même un nom accrocheur: la musique osseuse.

D’après une entrevue avec l’auteur Anya von Bremzen via NPR : « Ils réduisaient les rayons X dans un cercle brut avec des ciseaux de manucure et utilisaient une cigarette pour brûler un trou. Vous aviez Elvis sur les poumons, Duke Ellington dans le cerveau de tante Masha et toute la musique occidentale interdite se retrouvait à l’intérieur des citoyens soviétiques »

En 1958, les autorités ont décidé de rendre illégal l’enregistrement musical sur rayon-x. Il ne fallut pas longtemps avant que les plus grands réseaux de distribution de la musique osseuse illicites furent découverts et arrêtés. Vous pouvez voir plus de scans de musique osseuse sur cette page créée par Jozsef Hajdu et FASTCO dans un excellent article à propos de l’ensemble du phénomène.

 

 

 

La Musique osseuse en Union soviétique (1)

 

La Musique osseuse en Union soviétique (2)

 

 

 

 


Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !


Pour sortir de la Chambre 237 laissez un commentaire :





Laisser un commentaire



« Article précédent

Les Sculptures cinétiques Hypnotisantes de Bob Potts



Article suivant »

Les Illustrations satiriques de John Holcroft





TOP
1 Partages
Partagez1
Tweetez
+1
Épinglez
Vous aimez la Chambre 237 ?
Alors dites le !!!