Dans les peintures de l’artiste espagnol Enric Sant, des fleuves d’êtres humains jaillissent sur la toile ou se vident en masses surpeuplées.

 




Dans le passé, sa fascination pour la chair a donné lieu à une oeuvre remplie de figures grotesques. Dans ses travaux récents, il crée des objets gigantesques et vivants à partir de centaines de corps.

Une déclaration récente offre quelques informations sur l’artiste de Barcelone : «À 16 ans, Enric Sant s’est lancé dans le graffiti», indique-t-elle. «Il a rencontré Poseydon, Aryz, Grito et Registred, avec lesquels il a formé le collectif « Mixed Media », toujours actif et reconnu internationalement.

Curieux de connaître les différents médias artistiques et créatifs, Enric Sant s’est impliqué davantage dans tout ce qui pouvait alimenter sa créativité… Il a peu à peu développé son propre style. Il a commencé à créer des œuvres de plus en plus grotesques. Et la «chair», le corps, la figure… l’être humain représente l’axe principal de son oeuvre. ”

Enric Sant

 

 

La Fascination charnelle de Enric Sant (1)

 

 

La Fascination charnelle de Enric Sant (2)

 

 

La Fascination charnelle de Enric Sant (3)

 

 

La Fascination charnelle de Enric Sant (4)

 

 

La Fascination charnelle de Enric Sant (5)

 

 

La Fascination charnelle de Enric Sant (6)

 

 

La Fascination charnelle de Enric Sant (7)

 

 

La Fascination charnelle de Enric Sant (8)

 

 

La Fascination charnelle de Enric Sant (9)

 

 

La Fascination charnelle de Enric Sant (10)

 

 

La Fascination charnelle de Enric SantClick to Tweet

 

 

 

 

 

Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !

Écrire un Commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
153 Partages
Partagez9
Tweetez1
Enregistrer143