La Confusion dans les Portraits surréalistes de Ben Zank









 

Ben Zank (dont nous avons déjà parlé précédemment) saisit les émotions de confusion, de restriction et d’ennui dans sa série de photographies banales et étranges.

 

Chaque image présente un seul sujet dans un lieu apparemment banal : sur un trottoir de la ville, près d’un semi-remorque ou dans une forêt. Pourtant, l’individu concerné est impliqué ou affecté par son environnement de manière très inhabituelle : un personnage se penche en arrière sous le poids de longues branches de bouleau fourrées sous sa chemise ; un autre est pris en sandwich dans des couches de boîtes de carton effondrées.

Zank explique qu’il entre dans une saison de productivité dans son travail personnel lorsque le temps se réchauffe et il a hâte de voir une exposition personnelle à Shanghai, qui ouvrira à l’automne 2020.

Vous pouvez rester au courant des scènes surréalistes de Zank sur Instagram.

Ben Zank

 

 

La Confusion dans les Portraits surréalistes de Ben Zank (1)

“Balances inclinées”

 

 

La Confusion dans les Portraits surréalistes de Ben Zank (2)

« Aide à la vie »

 

 

La Confusion dans les Portraits surréalistes de Ben Zank (3)

« Grand frère »

 

 

La Confusion dans les Portraits surréalistes de Ben Zank (4)

« Couche de Gâteau »

 

 

La Confusion dans les Portraits surréalistes de Ben Zank (5)

« La stigmatisation »

 

 

La Confusion dans les Portraits surréalistes de Ben Zank (6)

“JE NE SAIS PLUS”

 

 

La Confusion dans les Portraits surréalistes de Ben Zank (7)

« Passer sous »

 

 

La Confusion dans les Portraits surréalistes de Ben Zank (8)

« Dépôt de Pensée »

 

 

La Confusion dans les Portraits surréalistes de Ben Zank (9)

«Agenda quotidien»

 

 

La Confusion dans les Portraits surréalistes de Ben ZankClick to Tweet

 





 



Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !



Pour sortir de la Chambre 237 laissez un commentaire :





Laisser un commentaire



« Article précédent

Les superbes Portraits de Reptiles et d’Amphibiens de Madagascar par Ben Simon Rehn



Article suivant »

Face-kinis par Peng & Chen












TOP