Le Jardin des Délices sur un Dos féminin









 

Lorsque vous jetez un coup d’œil à cette photo, elle peut ressembler à n’importe quelle autre image ordinaire d’un beau tatouage au dos inspiré par le tableau le « Jardin des délices » de Bosch. Votre première impression ne pourrait pas être plus fausse : il s’agit en fait d’une peinture dans un tableau réalisé par une jeune artiste polonaise, Agnieszka Nienartowicz.

 

Agnieszka est diplômée de l’Académie des Beaux-Arts de Gdańsk depuis seulement deux ans, et elle émerveille déjà tout le monde avec ses créations vraiment exceptionnelles. Dans une interview avec My Modern Met, Agnieszka a expliqué comment son travail capte la beauté de la nature humaine : « Les humains sont pleins de contrastes et de contradictions, ils veulent faire le bien et au contraire ils font le mal. Je pensais à la nature humaine, au péché et à la volonté du mal qui sont inscrits dans notre être, comme écrit en nous. Et puis je l’ai relié au triptyque de Bosch, qui parle de la nature humaine. J’adore cette peinture, c’est tellement étrange, bizarre et beau à la fois. « 

Agnieszka explique : «Je traite chaque élément comme n’importe quel autre élément, mais d’un autre côté, les éléments historiques apportent une histoire et une charge émotionnelle. En même temps, en les incluant dans mes peintures, je leur donne un nouveau contexte, un sens et une nouvelle vie. Peut-être que c’est aussi une sorte d’hommage aux vieux maîtres ? »

Vous pouvez trouver plus d’informations sur le site web d’Agnieszka Nienartowicz.

Agnieszka Nienartowicz

 

 

Le Jardin des Délices sur un Dos féminin (1)

 

 

Le Jardin des Délices sur un Dos féminin (2)

 

 

Le Jardin des Délices sur un Dos féminin (3)

 

 

Le Jardin des Délices sur un Dos féminin (4)

 

 

Le Jardin des Délices sur un Dos fémininClick to Tweet

 





Envie de Shopping ?

 



Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !



Pour sortir de la Chambre 237 laissez un commentaire :





Laisser un commentaire



« Article précédent

Les Bactéries brodées de Elin Thomas



Article suivant »

Paris Syndrome de François Prost compare les Styles architecturaux de Paris et de la Chine












TOP