À Paris, le musée de l’érotisme est une véritable institution. Il a été fondé en 1997 par Jo Khalifa et Alain Plumey et il va bientôt fermer. Le musée organise pour cette occasion le 6 novembre une vente aux enchères de 650 lots.

Situé à Pigalle, ave­nue Hoche, à côté du très célèbre Moulin Rouge, ses fondateurs ont alimenté le musée de l’érotisme avec des œuvres d’art parfois étranges ou amusantes glanées au cours de leurs voyages dans le monde entier. Les nostalgiques et le cercle libertin de Paris regrettent déjà cette décision. 

Le catalogue de la vente aux enchères n’est plus disponible en téléchargement en ligne. Les œuvres sont estimées entre 30 et 10 000 € chacune. On y trouve des godemichés japonais, des gravures vénitiennes qui relatent les aventures de Don Juan, des pipes phalliques péruviennes etc…

Le musée de l’érotisme avait également une fonction de conservation : parmi ses sept étages, on y trouve l’histoire des maisons closes, l’histoire de la prévention des maladies sexuellement transmissibles. On pouvait également admirer des expositions temporaires d’artistes du monde entier.

 

 

Fermeture du Musée de l'érotisme de Paris (1)

 

Fermeture du Musée de l'érotisme de Paris (2)

 

Fermeture du Musée de l'érotisme de Paris (3)

 

Fermeture du Musée de l'érotisme de Paris (4)

 

Fermeture du Musée de l'érotisme de Paris (5)

 

Fermeture du Musée de l'érotisme de Paris (6)

 

Fermeture du Musée de l'érotisme de Paris (7)

 

Fermeture du Musée de l'érotisme de Paris (8)

 

Fermeture du Musée de l'érotisme de Paris (9)

 

Fermeture du Musée de l'érotisme de Paris (10)

 

 

 

 

 

Écrire un Commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
105 Partages
Partagez4
Tweetez
Enregistrer101