0
0






Erik Kwakkel découvre des Essais de Plumes dans les Livres Médiévaux










 

Depuis quelques années, l’historien spécialiste du livre médiéval Erik Kwakkel s’est penché sur certains des plus anciens livres et manuscrits du monde à l’Université de Leiden aux Pays-Bas, dans le cadre de ses travaux de recherche en cours sur les essais de plume.

Ces essais de plume sont de petits croquis, griffonnages, et des coups de crayons qu’un scribe médiéval fait tout en testant le débit d’encre d’un stylo ou d’une plume. Ils impliquent généralement des personnages avec des grimaces, des coups de lettres, des lignes aléatoires, ou des formes géométriques et apparaissent généralement dans le dos du livre où sur quelques pages vierges.

Kwakkel explique :

Dans une perspective historique sur les livres les essais de plume sont intéressants car le scribe avait tendance à les écrire à la main. Parfois, quand ils ont migré vers une autre culture de l’écrit (un autre pays ou un autre foyer religieux), ils ont adapté leur style d’écriture en conséquence lors de la copie de véritables manuels. Les essais, cependant, sont faits dans le style de la région où ils ont été formés, ce qui signifie que les individus donnent des informations sur eux-mêmes.

Dans un certain sens, ces dessins sont comme des empreintes digitales ou des signatures, des petits indices qui révèlent certaines choses sur ces scribes longtemps oubliés qui ont copié les textes, mais qui n’avaient aucune possibilité réelle de s’exprimer tout en travaillant. Les croquis supplémentaires ou même des initiales dans ces livres était souvent interdits.

Alors que beaucoup de découvertes de Kwakkel sont des essais de plume standards, d’autres griffonnages qu’il a trouvé concernent des concepts humains universels comme les sujets abordés dans ces livres du 13e et 14e siècle : l’amour, la morale ou la religion. Et plus précisément l’ennui. Il semble que l’ennui lors de la lecture d’un manuel manuscrit de philosophie ou de droit remonte à l’invention même des livres. 

Erik Kwakkel

 

 

Erik Kwakkel découvre des Essais de Plumes dans les Livres Médiévaux (1)

Griffonnage médiéval d’ennui par un garçon de l’école. Un griffonage du 15ème siècle dans la marge inférieure d’un manuscrit de Juvénal Satires, un texte classique populaire utilisé pour enseigner la morale aux jeunes enfants. Photo: Carpentras, Bibliothèque municipale, MS 368. 

 

 

Erik Kwakkel découvre des Essais de Plumes dans les Livres Médiévaux (2)

 

Erik Kwakkel découvre des Essais de Plumes dans les Livres Médiévaux (3)

Smiley médiévale. Conches, Bibliothèque municipale, MS 7 (texte principal du 13ème siècle, griffonnage du 14 ou 15ème siècle). 

 

 

Erik Kwakkel découvre des Essais de Plumes dans les Livres Médiévaux (4)

Griffonnage découvert dans un manuscrit du 13ème siècle (Amiens BM 347). 

 

 

Erik Kwakkel découvre des Essais de Plumes dans les Livres Médiévaux (5)

Les élèves avec des nez pointus. Bibliothèque de l’Université de Leiden, MS BPL 6 C (13ème siècle). 

 

 

Erik Kwakkel découvre des Essais de Plumes dans les Livres Médiévaux (6)

Bibliothèque de l’Université de Leiden, BPL MS 111 I, (14ème siècle).  

 

 

Erik Kwakkel découvre des Essais de Plumes dans les Livres Médiévaux (7)

Leiden UB VLQ 92 

 

 

Erik Kwakkel découvre des Essais de Plumes dans les Livres Médiévaux (8)

Les scribes médiévaux ont testé leurs plumes en écrivant des phrases courtes, des dessins et des griffonnages. Les essais de plume ci-dessus sont d’Oxford, de la Bodleian Library, Lat. misc. c. 66 (15ème siècle). 

 

 


Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !


Pour sortir de la Chambre 237 laissez un commentaire :





Laisser un commentaire



« Article précédent

Les Sons du Parapente



Article suivant »

Les Tapis de Vues Aériennes de Florian Pucher





TOP
35 Partages
Partagez35
Tweetez
+1
Enregistrer
Vous aimez la Chambre 237 ?
Alors dites le !!!