Dans le cadre d’une campagne pour le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW :International Fund for Animal Welfare), Young & Rubicam Paris a réalisé une série d’images qui représente les caractères irremplaçables et irréversibles de l’action de tuer des animaux sauvages.




Les annonces visent à établir une comparaison entre les technologies qui peuvent facilement construire et déconstruire la matière, comme l’impression 3D, et la fragilité de la vie animale – une condition qui n’esr pas aussi facilement réparable qu’un objet domestique cassé. Les compositions numériques illustrent trois animaux – l’éléphant, la baleine et l’orang-outan – avec des parties de leurs corps exposés à la vue. Au-dessus de leurs corps, une imprimante 3D tente apparemment de reconstruire de nouvelles couches de matière squelettique, agissant comme un symbole subtil de l’impossibilité de ce processus. Le texte d’accompagnement précise « Si seulement ils étaient aussi facile à reproduire », un message simple mais puissant qui souligne l’idée que la perte de la faune est un acte irrévocable avec des conséquences permanentes. 

International Fund for Animal Welfare

 

Des Animaux imprimés en 3D illustrent la Nature irremplaçable des Espèces menacées (1)

 

Des Animaux imprimés en 3D illustrent la Nature irremplaçable des Espèces menacées (2)

 

Des Animaux imprimés en 3D illustrent la Nature irremplaçable des Espèces menacées (3)

 

Des Animaux imprimés en 3D illustrent la Nature irremplaçable des Espèces menacées (4)

 

Des Animaux imprimés en 3D illustrent la Nature irremplaçable des Espèces menacées (5)

 

Des Animaux imprimés en 3D illustrent la Nature irremplaçable des Espèces menacées (6)

 

 

 

 

 

 

Écrire un Commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
32 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp
Enregistrer32