0
0






D’autres Photographies remarquables de l’Édition 2017 du Concours National Geographic Nature










 

Des superbes photographies aériennes aux magnifiques images de la vie sauvage, les contributions aux cinquième et sixième semaines du concours du photographe de l’année National Geographic Nature continuent à offrir des images d’une qualité exceptionnelle. Alors que le concours se termine, cet aperçu des dernières participations confirme que la compétition risque d’être féroce.

 

Les photographes du monde entier sont en compétition pour un grand prix de 10 000 $, avec quatre gagnants ayant partagé leur travail sur le compte Instagram de National Geographic. L’image gagnante du grand prix sera également publiée dans un prochain numéro du magazine National Geographic. Invités à soumettre des images dans quatre catégories – Faune, Paysages, Vues aériennes et Sous l’eau – les photographies montrent la variété des émotions qui compose le monde naturel.

Après avoir montré des photos remarquables du premier mois de la compétition, les images de la dernière moitié du concours continuent de nous étonner avec leurs perspectives novatrices sur la nature. GuangHui Gu montre la juxtaposition confuse de l’homme et de la nature, avec une terre agricole luxuriante située à côté de panneaux solaires sur le toit d’un centre commercial. En revanche, l’image mémorable d’Adam Zaff d’un affrontement entre une meute de hyènes et deux lionnes au Kenya nous rappelle la nature impitoyable du règne animal.

Si vous vous sentez inspiré, vous avez encore quelques semaines pour soumettre votre travail – le concours accepte les inscriptions jusqu’au 17 novembre 2017 – et concourir pour le grand prix.

Concours National Geographic Nature

 

 

D'autres Photographies remarquables de l’Édition 2017 du Concours National Geographic Nature (1)

«Volcan» Il y a une rumeur selon laquelle vous pouvez regarder indéfiniment deux choses : le feu et l’eau, mais quand il s’agit d’explosions de fontaines de lave, c’est l’éternité multipliée à l’infini. L’éruption de Klyuchevskaya sopka, au Kamtchatka. (Photo et légende de Vladimir Voychuk)

 

 

D'autres Photographies remarquables de l’Édition 2017 du Concours National Geographic Nature (2)

‘Courage’ Cette photo a été prise à Amboseli au Kenya. Un groupe de hyènes jouaient les agresseurs en essayant de prendre deux lionnes femelles qu’elles avaient pressenties âgées ou blessées. L’affrontement a duré environ 30 minutes, mais à la fin, les hyènes n’étaient pas à la hauteur des deux lionnes qui ont pu s’en sortir indemnes. (Photo et légende d’Adam Zaff)

 

 

D'autres Photographies remarquables de l’Édition 2017 du Concours National Geographic Nature (3)

‘Duel’ Le vaste paysage aride du parc national d’Etosha (Namibie) est vraiment magnifique. Le but de mon voyage était de photographier les zèbres avec leurs manteaux saisissants à travers cette toile de fond unique. Un troupeau de zèbres est arrivé au point d’eau pour étancher leur soif. Soudainement, il y avait un chaos et des nuages ​​de poussière épais aveuglèrent notre vision. En quelques instants, deux zèbres mâles émergèrent de la poussière, se heurtant l’un contre l’autre avec leurs sabots et leur tête. Le duel n’a duré que quelques minutes, mais cela m’a permis de saisir ce moment puissant. (Photo et légende de Sonalini Khetrapal)

 

 

D'autres Photographies remarquables de l’Édition 2017 du Concours National Geographic Nature (4)

«Réflexion sur l’Arctique» Il est difficile d’avoir un sentiment de pureté et de calme dans notre monde agité et moderne, sauf si vous êtes dans l’Arctique et que vous observez des icebergs … Reflet d’un iceberg (environ 100-120 m), Scoresby Sound, Groenland. (Photo et légende de Andro Loria)

 

 

D'autres Photographies remarquables de l’Édition 2017 du Concours National Geographic Nature (5)

‘Kvitøya – Svalbard’ Deux morses sur une banquise devant l’île de Kvitøya (l’île blanche) dans l’archipel du Svalbard. L’île isolée est située au-dessus du 80ème degré nord dans l’Extrême-Arctique et est presque entièrement recouverte d’une épaisse calotte glaciaire. (Photo et légende de Christian Aslund)

 

 

D'autres Photographies remarquables de l’Édition 2017 du Concours National Geographic Nature (6)

«Belle campagne». À droite, un centre de matériaux de construction de carreaux de couleur, à gauche, des terres agricoles.Les couleurs sont particulièrement éblouissantes. (Photo et légende de GuangHui Gu)

 

 

D'autres Photographies remarquables de l’Édition 2017 du Concours National Geographic Nature (7)

‘Aenea de Cordulia’ Une émeraude duveteuse fraîchement émergée quelques minutes avant son premier vol. (Photo et légende de Łukasz Prajzner)

 

 

D'autres Photographies remarquables de l’Édition 2017 du Concours National Geographic Nature (8)

‘Un Calpurnus verrucosus timide’. un mollusque gastéropode mangeant du corail mou à Pulau Weh, en Indonésie.

 

 

D'autres Photographies remarquables de l’Édition 2017 du Concours National Geographic Nature (9)

«Au carrefour» Lorsque nous arrivons à un carrefour inconnu, nous avons des chemins différents devant nous : plus ou moins faciles. Nous devons décider de la direction à prendre. C’est à nous de choisir notre destin, notre destination en alignement avec notre moi authentique. La nature est là pour nous avertir chaque jour de ces moments de choix dans notre vie. En un sens, chaque seconde de vie est un minuscule carrefour, parfois entouré de belles et puissantes couleurs, comme ici, dans la saline d’Aigues-Mortes, dans le sud de la France. (Photo et légende de Magali Chesnel)

 

 

D'autres Photographies remarquables de l’Édition 2017 du Concours National Geographic Nature (10)

‘Tisserand et nid’. Quelques jours après avoir remarqué que ces tisserands commençaient à construire leurs nids dans quelques arbres, je suis revenu périodiquement pour vérifier leurs progrès. Il a fallu plusieurs heures d’attente, mais la patience a finalement été récompensée. (Photo et légende de Federico Rizzato)

 

 

D'autres Photographies remarquables de l’Édition 2017 du Concours National Geographic Nature (11)

‘Rush Hour’. Isla del Coco, ou l’île Cocos est un parc national au large du Costa Rica. L’écosystème marin est enfermé dans une capsule temporelle et tout est énorme; des courants sous-marins à la biodensité de la vie marine. Sur cette photo, j’ai rencontré un banc géant de 25 mètres de carangues gros-yeux . Tandis que j’approchais, un prédateur a dû effrayé le banc de l’autre côté. Le banc massif a soudainement nagé vers moi et avant que je le sache, j’ai été englouti dans cette tempête de poissons argentés. (Photo et légende de Wai Hoe Mok)

 

 

D'autres Photographies remarquables de l’Édition 2017 du Concours National Geographic Nature (12)

‘Great Bear Surf Scoters’ Un attroupement de milliers de macreuses se détache de la surface de l’eau dans le Grand lac de l’Ours en Colombie Britannique, Canada. (Photo et légende de Sam Edmonds)

 

 

D'autres Photographies remarquables de l’Édition 2017 du Concours National Geographic Nature (13)

«Les flamants roses et leurs nids» Le lac Natron en Tanzanie est le lieu de reproduction des flamants roses, et le flamant rose produit des œufs chaque année. (Photo et légende de Ge Xiao)

 

 

D'autres Photographies remarquables de l’Édition 2017 du Concours National Geographic Nature (14)

«Nager avec les dormeurs» Plongeur libre nageant dans un banc de cachalot dormant, Physeter macrocephalus, Vulnérable (UICN). Le cachalot est la plus grande des baleines à dents. Les cachalots sont connus pour plonger à une profondeur de 1000 mètres à la recherche de calmars. L’image a été tournée en République dominicaine, dans la mer des Caraïbes, dans l’océan Atlantique. Photo prise en vertu du permis n. P 17-01 / 02 Fis-4. (Photo et légende de Franco Banfi)

 

 

D'autres Photographies remarquables de l’Édition 2017 du Concours National Geographic Nature (15)

‘Chouette cendrée’ Une Chouette cendrée chassant des rongeurs dans un champ du New Hampshire aux États-Unis. Cet oiseau est un visiteur rare dans cette région et valait les 7h30 de route pour le voir. La chouette n’a pas été appâtée ou même appelée et cette photo a été prise lors d’une chasse naturelle. Appâter est devenu un sujet brûlant récemment et il est très regrettable que beaucoup de gens appâtent pour le plaisir d’une photo. Avec ces chouettes en particulier si vous êtes assez patient, vous les verrez chasser. Ils ne sont pas timides ni très intimidés par les gens. (Photo et légende de Harry Collins)

 

 

D'autres Photographies remarquables de l’Édition 2017 du Concours National Geographic Nature.Click to Tweet

 


Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !


Pour sortir de la Chambre 237 laissez un commentaire :





Laisser un commentaire



« Article précédent

Les nouveaux Squelettes crochetés en Décomposition de Caitlin McCormack



Article suivant »

Les nouveaux Paysages en Bocaux de Christoffer Relander





TOP
32 Partages
Partagez9
Tweetez4
+1
Enregistrer19
Vous aimez la Chambre 237 ?
Alors dites le !!!