La tricoteuse allemande Claudia Weber se rend régulièrement de sa ville de Moosburg dans la campagne bavaroise à Munich. En raison des travaux de réparation de la voie qui ont commencé l’an dernier, son trajet en train a été remplacé par un service de bus qui est souvent retardé de 30 minutes ou plus.

 




Weber a décidé de commencer à détailler ses problèmes de voyage quotidiens en traduisant les retards en une écharpe en laine. Chaque soir après son retour à la maison, elle ajoutait deux nouvelles lignes à son travail textile: gris pour les retards inférieurs à cinq minutes, rose pour 30 minutes d’attente et rouge vif pour les retards de plus d’une demi-heure.

Elle a intitulé son travail long de 122 cm  «Bahn-Verspätungsschal» ou «écharpe de retard de train» qui est devenu virale après que celle-ci a été partagée par sa fille Sara sur Twitter.

Après avoir connu un succès retentissant, elle a décidé de la mettre aux enchères sur eBay afin de collecter des fonds pour Bahnhofs Mission, une organisation caritative qui fournit une assistance dans les gares. Le foulard a été vendu à un acheteur anonyme au prix de 7 550 euros. Bien que Weber reste une fidèle voyageuse dans le train Munich-Moosburg, elle a de nouveau commencé à tricoter une nouvelle écharpe cette année.

The New York Times

 

 

Claudia Weber tricote le Retard des Trains (1)

 

 

Claudia Weber tricote le Retard des Trains (2)

 

 

Claudia Weber tricote le Retard des Trains (3)

 

 

Claudia Weber tricote le Retard des TrainsClick to Tweet

 



Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !

Écrire un Commentaire

26 Partages
Partagez21
Tweetez2
Enregistrer3