0
0






Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie










 

La ville troglodyte de Vardzia est remarquable. Située dans le pays européen de la Géorgie à la jonction de l’Europe de l’Est et de l’Asie occidentale, elle a plus de huit cents ans d’histoire.

 

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (1)

 Lydia Ilona

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (2)

 Philipe Le Moins

 

En 1185 une femme, Tamar, s’installait sur le trône de la Géorgie. C’était une première pour le pays et c’était extrêmement inhabituel dans l’Europe du douzième siècle. Son règne a énormément favorisé la culture et elle voulait construire un monastère. Il y avait cependant un obstacle : les Mongols.

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (3)

 Rogoyski

 

L’empire mongol s’était inexorablement développé et la petite Géorgie était menacée constamment. Quelle meilleure idée, donc, pour leur fabuleuse reine d’avoir son monastère sculpté à partir de roches solides. La ressemblance avec les ruines d’une ville géante dans l’esprit de Tolkien est flagrante, Minas Tirith. Pourtant, ce n’était pas le foyer des nains mais des moines.

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (4)

 Thiery

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (5)

 Tony Bowden

 

Les temps désespérés conduisent à des mesures désespérées et pour aider son peuple à éviter l’assaut mongol, Tamar a demandé qu’un sanctuaire souterrain soit construit. La ville d’Aspindza a été choisie et le travail a commencé dans le plus grand secret sous la montagne voisine d’Erusheli.

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (6)

 Tony Bowden

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (7)

 Tony Bowden

 

La reine avait vingt-cinq ans quand les travaux de construction ont commencé et elle était sur le trône depuis seulement un an. la noblesse locale a essayé constamment d’usurper sa position, en raison de son immaturité relative et bien sûr de son sexe, mais elle a régné pendant 29 ans. Cette reine guerrière est encore vénérée par beaucoup d’adeptes en Géorgie.

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (8)

 Vasco Alves

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (9)

 Orientalizing

 

Vardzia serait un travail de construction massif de nos jours, mais au douzième siècle, c’était un chantier gigantesque qui était alimenté par l’adhésion à la foi chrétienne et la détermination géorgienne selon laquelle leur mode de vie et leur culture ne devaient pas être détruits par les envahisseurs mongols.

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (10)

 Sigurd Zakis

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (11)

 Teresasusan

 

Au total, 13 niveaux ont été construits avec des grottes naturelles agrandies pour contenir plus de 6 000 logements pour les moines et ceux qui fuyaient des envahisseurs. La seule façon d’arriver à ce royaume souterrain était un tunnel secret qui débouchait sur la rivière Mtkvari à proximité.

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (12)

 Tony Bowden

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (13)

 teresasusan

 

À l’extérieur du monastère caché, la terre sur la montagne était extrêmement fertile. Les moines ont créé un système de terrasses irriguées qui les nourrissait. Caché dans la montagne et peut-être le premier exemple d’une structure respectueuse de l’environnement (en termes de nourriture et d’eau) en Europe, ce système d’habitation troglodyte était considérée comme imprenable. Pourtant, la nature leur avait réservé une surprise désagréable pour la ville de Vardzia.

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (14)

 Thiery

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (15)

 Thiery

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (16)

 Thiery

 

La ville a échappé aux Mongols triomphalement. Mais moins de cent ans après sa construction, le grand tremblement de terre de 1283 a provoqué une dévastation dans le pays. Il était tellement puissant qu’il a rompu le système des grottes, ce qui fait que beaucoup d’entre elles se effondrées et se sont écroulées en cascade sur le bord de la montagne d’Erusheli.

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (17)

 Tony Bowden

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (18)

 onbangladesh

 

Malgré les dommages considérables, beaucoup de fresques sont encore préservées.

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (19)

 

Andrzej Wojtowicz

 

Si vous regardez attentivement les images ci-dessus, vous remarquerez les restes des murs de la terrasse sur le sommet de la montagne. Vous serez également en mesure de déterminer à quels endroits la montagne s’est effondrée, exposant le monastère à l’air libre. L’événement était cataclysmique.

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (20)

 Orientalizing

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (21)

 Thiery

 

Les résidents de la cité ont interprété ces événements tragiques comme une punition divine, peut-être une conséquence de l’orgueil et de la fierté qu’ils avaient connu en défendant avec succès leur nation contre les Mongols. Les deux tiers de la ville cachée ont été détruits – et son infrastructure intérieure a été exposé au monde sur le coté de la montagne.

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (22)

 Joe Coyle

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (23)

 Joe Coyle

 

Le monastère, même décimé, n’a pas été abandonné. Il a survécu jusqu’à 1551, mais a été attaqué et pillé par le persan Sash Tahmasp qui a massacré les moines. C’est alors que Vardzia a finalement été délaissée.

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (24)

 Joe Coyle

 

Pourtant, au XXe siècle, le monastère a été revisité par des moines qui ont décidé de préserver son histoire et un petit groupe d’entre eux est resté là jusqu’à aujourd’hui. Le lieu est plus un musée maintenant qu’un monastère, mais il sert encore à rappeler les conditions extrêmes auxquels un peuple se confronte pour protéger leur culture ainsi que les caprices sauvages de la nature.

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en Géorgie (25)

 Pavel Karafiat

 

Le Chef d’œuvre troglodyte de Vardzia en GéorgieClick to Tweet

Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !


Pour sortir de la Chambre 237 laissez un commentaire :





Laisser un commentaire



« Article précédent

100 Ans de Photographies avec LEICA



Article suivant »

Joshua Paul photographie la Formule 1 avec une Caméra de 104 ans





TOP
33 Partages
Partagez4
Tweetez1
+11
Enregistrer27
Vous aimez la Chambre 237 ?
Alors dites le !!!