0
0






Charmants Croquis d’Épiceries en Corée du Sud








 

L’artiste sud-coréenne Me Kyeoung Lee voit la beauté même dans les objets ordinaires du quotidien. Ses croquis d’épiceries locales sont une charmante et habile manière de s’attarder sur ce que les touristes pourraient manquer.

Lee a documenté ces petites boutiques d’angle depuis 20 ans. «Il n’y avait pas encore beaucoup de choses à voir et à acheter comme ces jours-ci,» explique l’artiste au sujet de sa jeunesse. « Mais il fut un temps où j’étais heureux d’avoir une pièce de monnaie dans mes mains et de courir à un magasin et de passer du temps avec des amis rassemblés devant la vitrine. »

L’artiste choisit habituellement une palette de couleurs pastels pour ses croquis à l’encre acrylique. Elle attire l’attention sur les façades accueillantes, les étagères empilées, et les jardins paisibles à l’extérieur. Chaque scène a ses propres caractéristiques uniques et aucune d’elles ne se ressemblent.

Pour un étranger, une telle importance des épiceries peut sembler bizarre, mais compte tenu de leur abondance frappante en Corée du Sud (33 000 boutiques existent aujourd’hui), il est naturel que les habitants ne les considèrent pas comme des bâtiments, mais plus comme une partie intégrante de la culture.

leemk.com

 

Charmants Croquis d'Épiceries en Corée du Sud (1)

 

Charmants Croquis d'Épiceries en Corée du Sud (2)

 

Charmants Croquis d'Épiceries en Corée du Sud (3)

 

Charmants Croquis d'Épiceries en Corée du Sud (4)

 

Charmants Croquis d'Épiceries en Corée du Sud (5)

 

Charmants Croquis d'Épiceries en Corée du Sud (6)

 

Charmants Croquis d'Épiceries en Corée du Sud (7)

 

Charmants Croquis d'Épiceries en Corée du Sud (8)

 

Charmants Croquis d'Épiceries en Corée du Sud (9)

 

Charmants Croquis d'Épiceries en Corée du Sud (10)

 

Charmants Croquis d'Épiceries en Corée du Sud (11)

 

Charmants Croquis d'Épiceries en Corée du Sud (12)

 

Charmants Croquis d'Épiceries en Corée du Sud (13)

 

 

L'artiste sud-coréenne Me Kyeoung Lee voit la beauté même dans les objets ordinaires du quotidien. Ses croquis d'épiceries locales est une charmante et habile manière de s'attarder sur ce que les touristes pourraient manquer.Click to Tweet

 


Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !


Pour sortir de la Chambre 237 laissez un commentaire :





One Response

  1. Scarlett : Répondre

    Ces croquis sont de tout beauté.. Chapeau l’artiste!

Laisser un commentaire



« Article précédent

Le Temple des Moines Shaolin volants



Article suivant »

Les Images d’Ambera Wellmann doivent être regardées à plusieurs Reprises





TOP
112 Partages
Partagez7
Tweetez2
+11
Épinglez102
Vous aimez la Chambre 237 ?
Alors dites le !!!