L’artiste argentine de 74 ans Marta Minujín a créé une réplique monumentale du Parthénon grec avec 100 000 exemplaires de livres interdits. Selon l’artiste, il symbolise la résistance à la répression politique.




Le Parthénon du Livre à Kassel, en Allemagne, fait partie du festival Documenta 14. Avec l’aide d’étudiants de l’Université de Kassel, Minujín a identifié plus de 170 titres qui ont été ou sont censurés dans différents pays du monde et ont construit la réplique grandeur réelle du temple iconique avec des livres, des feuilles de plastique et de l’acier.

Quel est le livre probablement le plus controversé d’Allemagne – « Mein Kampf » d’Adolf Hitler, ne figurera pas sur ce Parthénon. Et pour une bonne raison: les nazis étaient des censeurs notoires de livres. En fait, le travail de Minujín se situe sur un site historique où les nazis ont brûlé quelque 2 000 livres en 1933 dans le cadre d’une vaste campagne de censure. « Là où l’on brûle les livres, on finit par brûler des hommes », a déclaré Heinrich Heine au 19ème siècle.

Marta Minujín

 

100 000 Livres censurés pour un Parthénon du Livre à Kassel par Marta Minujín (1)

 

100 000 Livres censurés pour un Parthénon du Livre à Kassel par Marta Minujín (2)

 

100 000 Livres censurés pour un Parthénon du Livre à Kassel par Marta Minujín (3)

 

100 000 Livres censurés pour un Parthénon du Livre à Kassel par Marta Minujín (4)

 

100 000 Livres censurés pour un Parthénon du Livre à Kassel par Marta Minujín (5)

 

100 000 Livres censurés pour un Parthénon du Livre à Kassel par Marta Minujín (6)

 

100 000 Livres censurés pour un Parthénon du Livre à Kassel par Marta Minujín (7)

 

100 000 Livres censurés pour un Parthénon du Livre à Kassel par Marta Minujín (8)

 

 

100 000 Livres censurés pour un Parthénon du Livre à Kassel par Marta Minujín.Click to Tweet

 



Autres Placards de la Chambre : surtout ne pas ouvrir !

Écrire un Commentaire

96 Partages
Partagez72
Tweetez3
Enregistrer21